Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 11:14
Je ne loupe pas l'occasion de vous annoncer une bonne nouvelle, il existe bien des gens de bonne volonté. Dans le domaine du dévoleppement durable et du respect de l'environnement le Conseil régional d'Île de France vient de prendre une bonne décision, la compensation carbone volontaire.
Je tiens à souligner que cette décision à des effets "papillon", la sauvegargarde de la forêt africaine, une meilleure qualité de vie pour la population locale de la région de Kayes au Mali et celle de la participation indirecte à la création d'emplois locaux.
La compensation carbone volontaire : ce système est fondé sur une approche mondiale : un volume de gaz à effet de serre émis dans un pays peut-être «compensé» par une action financée dans un autre état.Celle ci peut porter sur l'efficacité énergétique, ou même la mise en place d'énergies renouvelables.


charbon vertC'est une première pour la région Île de France qui compense désormais les émissions de CO2 générées par les déplacements des élus et des agents du conseil régional en finançant une filière "charbon vert" à Kita dans la région de Kayes au Mali.
C'est la mise en places d'énergie renouvelable qu'a retenue la Région : elle compensera ses émissions de CO2 de 2007 (l'équivalent de 75 000€) en participant au projet de l'association Pro-Natura intenational à Kita.Cette stucture travaille sur un nouveau combustible capable de remplacer le bois et le charbon de bois, ressources polluantes et non renouvelables. Pro-Natura a mis au point des fours à pyrolyse produisant des briquettes de charbon verts à partir de déchets végétaux.Au Mali, des tiges de coton seront transformées, par cabonisation en combustible domestique.Sa fabrication génère moins de CO2 que la carbonisation traditionnelle. de plus, le charbon vert permet de ralentir la déforestation, alors que le bois représente 89% des sources d'énergie en Afrique.
Des avantages concrets pour les habitans, plus de marche quotidiennes de dizaines de kilomètres pour trouver du bois, plus de fumées nocives pour les yeux et les poumons dans les habitations mal ventilées.
La région Île de France apporte une aide totale à ce projet d'avenir 322 000€, dont 75 000€ de compensation cabone.

Source photo : Pro-Natura internationnale :
link

Source article : le journal du Conseil régional Île de France link, article : Julie Verdie

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 17:15

Avez vous regarder sur FR3 "Pièces à conviction" de Elise Lucet  hier soir ? Le sujet "Uranium, le scandale de la France contaminée" était des plus interressant.
Résumé :
En toute discrétion, dans nos campagnes, à proximité immédiate des villages ou des villes, des déchets radioactifs extrêmement dangereux ont été disséminés, ou ensevelis méthodiquement, depuis des dizaines années.

Pire encore, ils ont parfois servi à construire des routes, des parkings, et même des logements, des écoles ou des aires de jeu pour les enfants... Sans aucune mise en garde sur les risques encourus !

Car entre 1945 et 2001, la France a exploité 210 mines d’uranium sur son territoire. Elles ont produit 300 millions de tonnes de déchets radioactifs qui ont été abandonnés sans mesure de protection ou de surveillance particulière.

Qui sont les responsables ? Pourquoi ceux qui ont tenté de donner l’alerte n’ont-ils jamais été écoutés ? Pourquoi l’Etat n’a-t-il pas alerté les riverains ? Les populations sont-elles en danger ?

Elise Lucet et l’équipe de Pièces à conviction ont mené l’enquête sur ce scandale, au coeur des campagnes et des villes françaises.sources : link


Bientôt 60 ans que cela dure. En fait tous les ministres de l'environnement qui se sont succédés, y compris M. Borloo, n'ont aucun pouvoir de décision sur le sujet du nucléaire.Actuellement c'est le président Sarkozy qui a la décision et couvre Areva sur le recyclage et les dépôts non conformes de déchets et boues  dans nos campagnes. Je me demande pourquoi le CRIIADE, organisme de contrôle des normes des centrales nucléaires et du retraitement de leurs déchets, existe ? Tout cela n'est que mascarades et hypocrisies.On nous prend vraiment pour des idiots.

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 13:50


Un grand merci à Yannick Noah, chanteur hmaniste, pour ce clip-vidéo.
Les enfants ont compris que c'est leur santé, leur environnement et leur planète qui sont en jeu pour demain.Alors il grand temps pour nous les adultes de prendre nos responsabilités. Luttons de toutes nos forces contre l'agro-industrie et ses Mosanto, ses Syngeta et ses bafle en boycottant tous les aliments dangereux pour la santé et l'environnement.En continuant à faire pression sur notre gouvernement et sur l'UE, signons les pétitions en lignes. Agissons dès aujourd'hui, le pouvoir est dans votre caddy, aux arbres ciitoyens !! Pour que demain nos enfants ne nous accusent pas.

lien vers l'AMAP (association pour le maintien de l'agriculture paysanne) pour manger sainement : 
link





lien vers greenpeace pour la pétiton contre les OGM :
link






lien vers MDGF (mouvement pour le droit et le respect des générations futures) pour vous informer :
link
lien vers l'ACAP (action citoyenne pour une alternative aux pesticides) pour signer la pétition : link
Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 17:04



L'équipe du Criigen (Comité de Recherche et d'information indépendant sur le Génie Génétique) menée par le Professeur Gilles Eric Séralini, spécialiste de la biologie moléculaire, vient de faire paraitre une nouvelle étude sur la toxicité du desherbant Roundup de Monsanto.


site à découvrir absolument


Pour que le monde de Monsanto ne devienne jamais le nôtre !
 

Ce site vous expliquera les dessous pas très chics du monde Monsanto et de son but véritable, faire un maximum de fric tout en négligeant la santé et l'environnement.

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 18:03
centraleedflI est scandaleux d’entendre EDF appeler les citoyens à réduire leur consommation alors qu’EDF et l’État français ont mis en place un système où surproduction d’électricité et dispositifs d’économies d’énergie insuffisants obligent les citoyens à gaspiller l’électricité. Il est aberrant de venir culpabiliser les consommateurs, otages d’un système énergétique inefficace, cher et polluant, à un moment où ils ont légitimement besoin d’énergie ! Avec les températures qui chutent augmente le recours au chauffage électrique, qui équipe près d’un tiers des ménages français (record européen). Pour faire face à ces pics de consommation d’électricité (le record historique a explosé hier avec 92 500 mégawatts, contre 88 960 MW en décembre 2007), les 58 réacteurs du parc nucléaire français sont totalement inadaptés.Investir dans le nucléaire accentuerait ces phénomènes de pics et de recours aux énergies fossiles, avec comme résultat à terme une augmentation des émissions de CO2 dans l'électricité française.La France doit renoncer à son projet de 2e EPR et investir les 4 milliards nécessaires à sa construction dans des dispositifs d'économies d'énergie (isolation de l'habitat) et dans le développement des renouvelables, seules solutions permettant de faire face à la fois aux enjeux de consommation, d'indépendance énergétique, de lutte contre les changements climatiques et de défense du pouvoir d'achat des consommateurs.
La France doit renoncer à son projet de 2e EPR et investir les 4 milliards nécessaires à sa construction dans des dispositifs d'économies d'énergie (isolation de l'habitat) et dans le développement des renouvelables, seules solutions permettant de faire face à la fois aux enjeux de consommation, d'indépendance énergétique, de lutte contre les changements climatiques et de défense du pouvoir d'achat des consommateurs. 
Dossier complet sur le site de Greenpeace :  link
Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 15:54




Ce film, documentaire de Jean-Paul Jaud sorti en salle depuis le 5 novembre est à voir absolument. Il n'est pas gai mais vous permettra d'avoir un avis sur l'utilisation abusive des pesticides et la relation de cause à effet des apparition de cancer chez les enfants et les jeunes adultes.
Synopsis : Dans un petit village français au pied des Cévennes, le maire a décidé de faire face, a décidé de réagir en faisant passer la cantine scolaire en Bio. Ici comme ailleurs la population est confrontée aux angoisses contre la pollution industrielle, aux dangers de la pollution agro chimique. Ici commence un combat contre une logique qui pourrait devenir irréversible, un combat pour que demain nos enfants ne nous accusent pas.


Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 14:55
noel sansDe nombreux produits symboliques des tables occidentales pendant la période de fêtes de fin d'année sont issus d'animaux nourris au soja GM. Et alors que des doutes existent sur l'innocuité des OGM sur l'alimentation des animaux, rien n'oblige les industriels à en faire mention... Les filières de qualité qui font l'effort de les exclure n'ont pas non plus la possibilité de le faire savoir sur les étiquettes. Majoritairement opposés aux OGM, les consommateurs n'ont donc pas la liberté de choisir entre des produits avec ou sans OGM et cautionnent ainsi malgré eux le développement de ces cultures dans le monde

Mais grâce au guide des aliments et viandes sans OGM de Greenpeace, un repas de Noël sans OGM c'est possible. Voir le fichier en pdf à télécharger : 
 
link        
Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 16:55
Il y a presque un an, jour pour jour, les tables-rondes du Grenelle de l'environnement se concluaient par un accord inédit sur la nécessité de réformer vertueusement notre pays. Etat et collectivités territoriales, entreprises et syndicats, ONG de protection de l'environnement, tous les acteurs saluaient les 273 mesures qui accompagnaient ce consensus. Des mesures ambitieuses au regard de l'attentisme qui avait prédominé jusqu'alors ! 
En un an, ces ambitions ont fondu encore plus vite que la banquise arctique cet été. Les comités opérationnels qui ont succédés au Grenelle pour affiner les programmes annoncés ont fait l'impasse sur la gouvernance à 5. Les ONG ont été souvent exclues des groupes de travail et la qualité de ces derniers s'en est ressentie. Ensuite, le premier projet de loi, présenté en juin, n'est que la formalisation imparfaite d'objectifs pourtant clairement définis lors des négociations.

Malheureusement à l'Assemblée, le travail en commission la semaine passée, sous la houlette de Messieurs Ollier et Jacob, respectivement Président de la Commission des affaires économiques, de l'environnement et du territoire et rapporteur de la loi Grenelle, a vidé un peu plus de son contenu le projet de loi.Ce premier texte, préoccupant sur beaucoup de domaines : promotion des incinérateurs (article 41), amendement Ollier assouplissant de la future réglementation sur les consommations énergétiques des bâtiments (article 4), statu quo sur l'interdiction des produits chimiques dangereux (article 28), non respect de l'engagement de créer une Haute Autorité de Protection de l'Alerte et de l'Expertise (article 43), absence de dispositions budgétaires claires et ambitieuses. Autant de regrettables oublis ou de reculades depuis un an.

Bien que les débats ne sont pas clos un premier bilan s'impose.

L'éco-redevance malus sur les véhicules polluants est incertaine :

Après bien des atermoiements, le gouvernement français semble avoir tranché, révèle hier le quotidien économique La Tribune : le gouvernement français aurait l'intention d'abandonner l'annualisation du malus infligé aux automobiles émettant plus de 250 g de CO2/km.Aussitôt démenti dans le même quotidien link
  L'ONG Greenpeace en a fait hier  un communiqué link .
Comme l'explique Anne Valette coordinatrice de greenpeace Depuis le début, nous demandons un bonus pour les véhicules émettant moins de 120 g de CO2/km et un malus annualisé à partir de 140 g, ce qui laisse dans une zone neutre les véhicules émettant entre 120 et 140 g, c'est-à-dire ceux qui sont classé C sur l'étiquette énergétique...« Aujourd'hui, au lieu d'orienter les industriels dans la bonne direction et d'aider la majorité des consommateurs à se tourner vers des produits plus économes en énergie, et donc moins onéreux et moins dangereux pour l'environnement, le gouvernement fait un nouveau cadeau fiscal aux ménages les plus aisés, commente Anne Valette. Il envoie également un très mauvais signal au niveau européen, à l'heure où se négocie une réglementation visant à limiter les émissions de CO2 des véhicules particuliers neufs vendus en Europe. »
Au lieu de cela, le gouvernement a mis en place un système dans lequel les véhicules qui émettent moins de 130 g CO2/km bénéficient d'un bonus, ceux qui rejettent plus de 160 g CO2/km se voient infliger un malus, et, pour le cas particulier des véhicules les moins respectueux de l'environnement - ceux émettant plus de 250 g de CO2/km - le malus devait être annualisé à compter du 1er janvier 2009. C'est sur ce dernier point que le gouvernement recule donc aujourd'hui. Serait-ce un nouveau coup de canif dans le Grenelle? A suivre..
L'éco-redevance sur les poids lourds est adoptée :

Les députés ont adopté le principe d'une "éco-redevance" sur les poids-lourds à partir de 2011 lors de l'examen du texte sur le Grenelle de l'Environnement, qui s'est poursuivi à une vitesse d'escargot à l'Assemblée dans la nuit de mercredi à jeudi.Cette nouvelle taxe "sera répercutée par les transporteurs" sur leurs clients, a concédé le gouvernement aux professionnels routiers, qui voyaient d'un mauvais oeil cette nouvelle redevance.Pour info lire le Point 
link 
Je note que c'est une fois de plus le consommateur qui paiera ce que l'état ne veut pas investir dans le ferroroutage et préfère la solution de l'éco-redevance.
Ce n'est pas gagné d'autant plus que les Parlementaires sont tenus de conclure rapidement à la demande de  M. Ollier qui rappelle que le Grenelle de l'environnement doit impérativement céder la tribune de l'Assemblée lundi à l'examen du projet de Budget 2009.
Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 10:27

 banderole salon de l'autoSamedi 4 octobre, jour de l'ouverture au public du Mondial de l'auto de Paris, Greenpeace dénonce l'attitude des constructeurs qui prétendent se soucier d'environnement mais sabotent la réglementation européenne sur les émissions de CO2 des automobiles, qui doit être bouclée avant fin 2008.

Une action en deux temps : dehors et dedans !

 

Dès 9h30, Greenpeace a accueilli les visiteurs massés devant l'entrée du Parc des expositions de la porte de Versailles en déployant une gigantesque banderole montrant la Terre écrasée par le passage d'une voiture. Puis, à 14h30 précises, une cinquantaine de militants se sont installés dans les véhicules les plus polluants exposés sur les stands des principaux constructeurs allemands (BMW et Mercedes dans le Hall 1, et Audi et Volkswagen dans le Hall 4). Au même instant, ils se sont attachés au volant, ont collé des autocollants sur les vitres des voitures demandant « Sauvons le climat : 120 g de CO2/km en 2012 », et ont actionné des sirènes.

Le message : dénoncer le « greenwashing » des constructeurs
« Sous les lumières du Salon de l'auto, tous les constructeurs prétendent montrer "patte verte", en communiquent à tour de bras sur l'environnement et leurs modèles les moins polluants. Mais, en coulisses, à Bruxelles, ils font pression sur l'UE pour torpiller la réglementation visant à limiter les émissions de CO2 des véhicules particuliers », dénonce Anne Valette, de Greenpeace France. Aujourd'hui Greenpeace cible les constructeurs allemands, qui produisent les voitures les plus polluantes d'Europe et mènent la fronde contre la réglementation. Mais l'ONG dénonce aussi les autres constructeurs européens qui affichent, pour certains, de meilleures performances en matière de CO2, mais restent solidaires des allemands.

Historique de la réglementation
L'Europe veut depuis longtemps limiter les émissions de CO2 liées au transport. En 1998, tentant d'éviter une réglementation contraignante, les constructeurs se sont engagés à réduire en dix ans les émissions moyennes de leurs voitures neuves de 180 à 140 g de CO2/km. Résultat : en 2007, elles s'élevaient à 158 g ! En décembre dernier, la Commission européenne a proposé un projet de réglementation qui, sous la pression des industriels et d'Angela Merkel, a été considérablement affaibli, jusqu'à la version lamentable proposée il y a quelques jours par la présidence française de l'UE. « La France nous montre qu'elle ne se soucie ni du climat, ni du pouvoir d'achat des consommateurs qui réclament des véhicules moins gourmands en carburant, reprend Anne Valette.
Si elle adopte ce compromis, l'Europe sera incapable d'atteindre les objectifs de réduction des gaz à effet de serre qu'elle s'est fixés pour 2020 dans le cadre du protocole de Kyoto. »

Crise économique, climatique, énergétique : même combat !
Dans un contexte incertain et face à la hausse du prix des carburants, les constructeurs présentent eux-mêmes leurs « voitures vertes » comme solution d'avenir. « Favoriser les innovations industrielles respectueuses de l'environnement et économes en énergie est l'une des réponses à la crise, confirme Anne Valette. Une législation ambitieuse sur les émissions de CO2 des voitures enverrait un signal fort au marché. Au contraire, ne rien faire pour contenir le dérèglement du climat nous coûtera cher : 5 500 milliards d'euros, selon l'économiste Nicholas Stern. »

Ce que demande Greenpeace
Nicolas Sarkozy s'est engagé à faire de la lutte contre le dérèglement du climat la priorité de sa présidence de l'UE. Pour tenir sa parole, il doit donc défendre une réglementation qui limite la moyenne des émissions à 120 g de CO2/km d'ici à 2012 pour l'ensemble de la flotte et fixe dès aujourd'hui un objectif de 80 g/km à l'horizon 2020, en excluant toute révision à la baisse de ce chiffre.

Pour plus d'information sur Greenpeace-France : link

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 16:53

 

 




Le 13 mai dernier à l'initiative de Greenpeace nous nous sommes mobilisés devant l'Assemblée Nationale pour réaffirmer le volonté des Français de produire et de consommer sans OGM. Divers associations, Attac, la Confédération Paysanne, les Amis de la Terre, la ligue potectrice des oiseaux etc  soutenaient cette action, adhérant à Greenpeace, j'ai participé à cette mobilisation. J'en ai ramené un petit reportage-photo que j'ai monté en vidéo. Ce jour là nous avions l'illusion de croire que notre gouvernement  allait enfin dans le bon sens . Illusion perdue car hier revirement de situation et la commission paritaire majoritairement UMP a voté tout le contraire et adopter le texte en l'état. C'est à dire pas de traçabilité à 0,001 %, pas de transparence pour les parcelles de champs OGM, un vide juridique toujours aussi flou quant à la responsanilité en cas de contamination de cultures biologiques ou non-OGM et l'amande de 75 millions d'euros pour délit de fauchage maintenue. 
 Le député PS Germinal Peiro a dénoncé un "déni de démocratie et un coup de force" de la majorité, et sa collègue Delphine Batho, "un simulacre de discussion". Philippe Martin, député socialiste du Gers, a d'ores et déjà prévenu que le combat autour du projet de loi sur les OGM se poursuivra "au niveau du Conseil constitutionnel".
J'en conclue que les sénateurs et les députés sont bien contaminés par les lobbies de l'agro-semencières. Paradoxalement le Conseil général des Hauts-de-Seine, présidé par Patrick Devedjian, a souhaité "l'exclusion systématique des denrées alimentaires ou ingrédients étiquetés avec une présence d'OGM" dans le cadre d'un appel d'offre sur l'alimentation dans les collèges du département.le Conseil général explique qu'il ne s'agit pas d'"une décision récente de Patrick Devedjian". "Nous les interdisons dans certaines cantines [quatorze, où le service est assuré par des prestataires extérieurs] par principe de précaution, car on ne connaît pas exactement les effets des OGM à long terme", précise-t-il. Mes sources Le Monde et la revue l'Ecologiste.
Je note que le principe de précaution s'applique pour les enfants d'un département UMP. Et pour le reste de la France ?
Je vous encourage à signer les pétitions en ligne chez Greenpeace comme dans la revue L'Ecologiste" dont voici les liens :  http://amendement252.blogspot.com/             et          http://www.ecologiste.org/index1.html

La lutte est loin de s'achever mais continuons ! Ecrivez aussi à vos élus, inondez leurs bureaux de vos pétitions.
Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article

Présentation

  • : Le monde de Lucha
  • Le monde de Lucha
  • : réagir à l'avenir de notre société et de la planète en parlant de politique,de société, d'environnement et de causes animales.
  • Contact

  • Marie-Paule F
  • Je tiens aux valeurs de la Démocratie et à la liberté d'expression. Lanceuse d'alerte contre l'injustice et contre la bêtise je milite, non pour un parti politique, mais dans diverses associations de défense des droits des animaux, des enfants et des Hommes.Je suis une agitatrice de conscience

S'informer autrement

>ActuAnimaux clic gratuit sauver des animaux

 

>Actu Chômage le pôle emploi en apnée 

 

>Animal Liberation Front cessons l'exploitation animale

 

>Admistia presse indépendante corse

 

>AMAP fruits et légumes de saison de l'agriculture paysanne naturelle

 

>Amis de la Terre protéger l'homme et l'environnement 

 

>AntidoteEurope recherche biomédical sans test sur animaux

 

>Attac France un autre monde est possible

 

>Avaaz le monde en action pour les sans voix

 

>Casseurs de pub contre le diktat de la publicité

 

>Comité Anti Vivisection pour une science éthique et efficace 

 

>Comité de recherche et d'information indépendante du génie génétique

 

>Contre Grenelle de l'environnement dévoiler la mascarade des éco tartuffes

 

>Contre Grenelle 2 non au capitalisme vert

 

>Contre Grenelle 3 décroissance ou barbarie

 

>Dette publique notre argent pour le profit des banques

 

>Fédération de Lutte Anti Corridas

 

 >Human Rights Action  inscrire la DUDH dans les passeports des pays du monde

 

>InstitutEtudesEconomiqueSociales pour la Décroissance Soutenable

 

>Le mégalondon site qui dénonce les requins du sida

 

>L214 éthique et animaux 

 

>911NWO.INFO observatoire du nouvel ordre mondial

 

>Ni pauvre ni soumis un revenu décent pour les handicapés

 

>Observatoire des inégalités organisme indépendant 

 

>Observatoire indépendant de la publicité

 

>Reopen911.info/

 

>Rue89

 

>Sortir du nucléaire 

 

>Survival France le mouvement pour les peuples premiers 

   

>Survivre au sida la parole libre aux séropositifs 

 

>U Levante pour l'environnement corse 

 

>Viande Info

 

>Worldometers l'état du monde en directe

Rechercher

Sous Le Coude