Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 08:32

Contre la « juste adaptation » à la catastrophe les organisateurs du Contre-Grenelle 3 appellent Nathalie Kosciusko Morizet et Jean Jouzel à démissionner.

 

Extrait de la pétition :

 

Le gouvernement français appelle à faire de 2011 l'année de validation du Grenelle de l'environnement. La Ministre de l'écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM), invite à faire de la "juste adaptation" aux conséquences du réchauffement sa nouvelle priorité. Les deux premières phases sont déjà actées :

 

La suite sur le site du Contre-Grenelle de l'environnement

 

Signez et faites signer la pétition du Contre-Grenelle

 

La Fondation Nicolas Hulot est une vitrine repeinte en vert, son pacte est une une fumisterie des plus riches pollueurs de la France.

 

cph

 

 Signez et diffusez la pétition Contre le pacte de Nicolas Hulot 

 

« Le groupe chimiste Rhône-Poulenc en est un membre fondateur et des représentants d'EDF, de L'Oréal ou de TF1 siègent au conseil d'administration. Tous participent au financement de la FNH : en 2009, la structure de Nicolas Hulot a ainsi récolté plus de 3,4 millions d'euros de dons de la part de ses généreux mécènes, soit environ 67% de ses ressources. En échange, les représentants des entreprises peuvent participer à la gouvernance de la fondation : ils votent le budget et arrêtent le programme d'action. »
 

 

 

Source  Le Figaro, 17-2-2011

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha signataire - dans Environnement et santé
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 13:47


abeille           pesticides non merci                     

 

 

 

 

 

Les chiffres de la pétition de avaaz.org explosent mais dépassons le million de signatures pour la remettre à une réunion mondiale décisive ce vendredi aux Etats-Unis, puis en France dans quelques jours!

 

Signez  la pétition puis faites la suivre à tous. Nous la remettrons aussi au Ministre français de l'agriculture Bruno Le Maire et aux décideurs européens.

 

La pétition :  https://secure.avaaz.org/fr/france_save_the_bees/?vl

 

Les abeilles ne font pas seulement du miel, elles sont une humble et géante force de travail, pollinisant 90% des plantes que nous cultivons.
Ces dernières années ont été marquées par un profond et inquiétant déclin mondial des populations d'abeilles -- certaines espèces d'abeilles ont déjà disparu, et la semaine dernière nous avons appris que d'autres espèces aux Etats-Unis ne totalisent plus que 4% de leur population d'origine. Les scientifiques avancent plusieurs explications. Certaines études indiquent que le déclin est dû à une combinaison de facteurs incluant maladie, perte de l'habitat, et produits chimiques toxiques. Mais des recherches indépendantes à la pointe du sujet ont mise en avant de fortes preuves mettant en cause les pesticides du groupe des néonicotinoïdes (vendu sous le nom de cruiser). L'Italie, la Slovénie et même l'Allemagne, où est basé le principal fabriquant Bayer, ont interdit certains de ces produits. Mais Bayer, Syngenta et d'autres continuent d'exporter ce poison dans le monde. Et la France, pendant un temps fer de lance des interdictions, vient tout juste de renouveler pour un an l'autorisation commerciale d'un produit phare contenant cette substance toxique.

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 09:25

map regions sans ogm

 

 

 

 

Conférence européenne 2010 des régions sans OGM

(en anglais)

 

 

 

Depuis 2005, 260 régions, 4500 municipalités, des centaines d'entreprises et acteurs du secteur agro-alimentaire,des dizaines de milliers de paysans ainsi que  les citoyennes et citoyens de l’Union, sont de plus en plus nombreux à ne pas vouloir d’OGM dans leurs produits, leurs champs et leurs assiettes.

Cette année  Bruxelles -ville symbole hôte des institutions européennes- a emboité le pas ce 16 septembre.  

 

Je viens de recevoir la newletter de Greenpeace-france qui me met en grande  joie   smileyjoie.

  

J'y apprends que depuis le rapport favorable de la Commission de l'Union Européenne d'autoriser les cultures de culture OGM dans les pays membres qui le désiraient, de plus en plus de pays contestent cette décision.

Je vous précise que les lobbies des semenciers OGM, Mosanto, Syngeta, Basf, Bayer, ne cessent de faire des pressions sur l'UE en la menacant de porter plainte au Comité de l'Agriculture de l'OMC. 

Ce rapport favorable arrivait donc à point pour leur laisser l'espoir de voir les gouvernents des états membres à se décider enfin à autoriser les cultures géntiquement modifiées. Ironie du sort, c'est l'inverse qui se produit. 

 

Chronologie de la contestation   

 

Le 13 juillet dernier, la Commission Européenne sur les culture d'ogm, souvenez vous j'avais fait un post à ce sujet , rend son rapport favorable dénoncé aussi tôt par les ONG dont greenpeace.

le 28 juillet la même commission autorise la commercialisation de 6 sortes de maïs trangéniques destinées à la nourriture humaine et animale.

Le même jour HCB (haut conseil des biotechnologie) rend son avis commandé au mois de mars sur saisine du ministère de l'agriculture sur la pomme de terre amflora de Basf où il estime que d’après les résultats des tests fournis (par la firme BASF elle même) aucun risque majeur lié à la consommation d’Amflora ne peut être identifié. Mais, dans ce même rapport, le HCB s’interroge sur la fiabilité de ces tests. Voir l'article de greenpeace

A noter, cette pomme de terre amflora génétiquement modifiée s'était vue interdite de commercialisation par la Hongrie et la Pologne qui avaient déposé un recours contre l'UE à la Cours de Justice de l'Union Européenne le 24 et 27 mai 2010.

Le 10 septembre, l'Autriche se joint à la plainte de la Hongrie contre la commercialisation de la patate amflora mais aussi contre celle  des 6 maïs transgéniques, dans la foulée l'Allemagne suit aussi.

Le 16 septembre Bruxelle se déclare ville sans OGM à la 6ème Conférence européenne des régions sans OGM et cela dans les locaux de l'UE, un message fort adressé à la présidence de l'UE.

Le 16 septembre, le Luxembourg se joint à la plainte de l'Autriche.

Le 29 septembre, Les Ministres de l’Agriculture français, allemand, italien et espagnol, disposant d’un nombre de voix suffisantes, ont réussi à bloquer la proposition d'autorisation de la Commission européenne.

 Le 30 septembre, cerise sur le gateau trangénique, le Conseil général du Gers dépose son recours à la CJUE.

 

 

D'après José Bové vice-président de la Commission euopéenne, l'EFSA (agence de sécurité alimentaire de l'UE)  ne mène aucune étude elle-même, mais s’appuie sur les dossiers transmis par les industriels à qui il appartient de démontrer l’innocuité de leurs produits. Autre lacune de taille : aucune évaluation des risques à long terme n’est exigée. Alors que pour les pesticides, les industriels doivent tester leurs substances sur des rats durant deux ans, pour les OGM, trois mois suffisent.

Et l’on apprend aujourd’hui dans un article publié par le quotidien Libération, que la présidente du conseil d’administration de l’AESA, Diána Bánáti a des relations douteuse avec l’International Life Science Institute, le lobby de l'agro business comme le qualifie J Bové.

 

Il est temps de réformer la procédure d’évaluation des OGM en profondeur, et c’est à la Commission Européenne de se remettre en question !

 

Aujourd’hui, Greenpeace reste mobilisée continuons à signer la pétition, même si nous avons atteint le millions de signatures :

 

 

rassemblons un million de voix pour obtenir une interdiction des cultures OGM tant que cette réforme n’a pas abouti

 

 

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 08:33

Le rapport de François Roussely sur l’avenir de la filière française du nucléaire civil a été remis, le 27 juillet dernier, au président de la République et a été examiné le jour même dans le cadre d’un conseil de la politique nucléaire statutairement présidé par le Chef de l’état (cf/1).
Le rapport M. Roussely tente de répondre à un problème majeur pour l’industrie nucléaire française : comment sauver Areva en augmentant la rentabilité d’EDF ? Réponse simple : vendre des réacteurs à l’étranger ! Car Areva a deux activités : fournir et traiter le combustible nucléaire (principalement pour EDF) et construire des réacteurs nucléaires. Seulement voilà, d’un côté EDF met en concurrence Areva sur l’achat du combustible, négocie le coût du retraitement qu’elle ne juge peut être pas si utile à son activité ; d’un autre côté les perspectives de construction de réacteurs nucléaires en France et plus largement en Europe ne sont guère réjouissantes…

C’est donc la crise dans l’industrie nucléaire : que va devenir Areva ? Eh bien elle va exporter des réacteurs nucléaires dans le monde et le rapport F. Roussely nous révèle à quel prix l’état français va tenter de sauver Areva.

L'association Sortir du Nucléaire.org a analysé ce rapport et a fait un décryptage des priorités dessinées par le rapport (cf/2).

Vous allez comprendre comment ce rapport est un rapport de dupeur. J'en ai dégagé les grandes lignes :

 

Nucléaire français : un bilan économique et industriel désastreux 
 
Le rapport Roussely reconnaît l’ampleur des déboires que rencontrent Areva et EDF sur les chantiers des réacteurs EPR en construction, en France et en Finlande. M. Roussely reconnaît que le nucléaire n’a jusqu’ici jamais été compétitif ni économiquement efficace, contrairement à ce que clame le marchand de centrales Areva. La déroute de l’EPR est telle que, selon F. Roussely, "c’est la crédibilité, et donc l’existence même" de l’industrie nucléaire française qui est en jeu.

 

Faire payer le consommateur et détourner des financements publics 
 
M. Roussely préconise "une hausse modérée mais régulière des tarifs de l’électricité afin de permettre la préparation du financement du renouvellement du parc". M. Roussely propose de détourner une partie des financements destinés aux énergies renouvelables, au profit de l’industrie nucléaire.

 

Faire des économies au détriment de la sûreté

 

Le rapport Roussely confirme une dangereuse tendance de fond : réduire les exigences de sûreté et de sécurité sous la pression des contraintes économiques.

 

Museler la timide Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN)
 
M. Roussely appelle à réduire la compétence de l'A.S.N au profit de l'Etat. Bien que très timides, les critiques de l’ASN sont encore trop gênantes pour Areva et EDF. Le rapport Roussely confirme que l’Etat considère l’ASN comme un alibi utile.

 

Faire accepter les déchets nucléaires à l’opinion publique
 
M.Roussely admet que "l’acceptation par le public […] est une condition majeure pour le développement du nucléaire civil". Roussely rappelle que "pour 60 à 70 % des Français, [les déchets nucléaires] sont l’argument le plus convaincant contre le nucléaire".
Or, aucune solution n’existe pour résoudre le grave problème que posent ces déchets, dont certains restent dangereux pendant des centaines de milliers d’années. Roussely laisse échapper un aveu éloquent : "la définition d’un cahier des charges réaliste" reste à faire concernant l’enfouissement des déchets nucléaires prévu à Bure pour 2015. Roussely admet ainsi à demi-mot que tous les beaux discours tenus depuis des années par l’Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) ne sont pas "réalistes".

 

Bien que publié sur le site de l'Elysée, ce rapport est passé inaperçu au près du grand public, sauf pour les "veilleurs d'alertes" comme "Sortir du Nucléaire" ou "Greenpeace" ou les gens conscients de la santé et de l'environnement en danger. Pour plus d'information, à lire le dossier complet sur le nucléaire de "Greenpeace" (cf/3)

 

Sources :

1/ La synthèse du rapport sur Elysée.fr
2/ Le déceyptage de sortirdunucleaire.org
3/ Le dossier complet de greenpeace.nucléaire.france.org

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 13:00

 

 

 

 

Notre gouvernement continue à nous prendre pour des cons ! En douce pendant les vacances estivales , la France a autorisé la culture de deux variétés de maïs OGM !

Le 20 juillet dernier le ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire, a agi en catimini, et a inscrit au catalogue des plantes autorisées à la culture en France deux variétés de maïs OGM T25 (cf/1). Ce maïs OGM a pour seule caractéristique d’être tolérant à un herbicide très toxique, le glufosinate. Ce dernier est d’ailleurs interdit d’utilisation sur les cultures de maïs dans l’UE.
Cela signifie que ce maïs peut être cultivé dès aujourd’hui sur le territoire français, et très prochainement sur tout le territoire européen puisque l’inscription à un catalogue national entraîne automatiquement l’inscription au catalogue européen ! (cf/2)
Le ministère de l'Agriculture ne s’est pas arrêtée au T25 : il a également inscrit au catalogue des plantes autorisées plus de 30 variétés de maïs MON810 de Monsanto. La France ayant une clause de sauvegarde sur cet OGM (le 9 février 2008, alors que se déroulait le Grenelle-Grenaille de l’environnement, la France avait notifié à Bruxelles une ordonnance de suspension valant sur la culture des semences provenant de la variété de maïs génétiquement modifié MON810), cette inscription va permettre aux industriels français du maïs de cultiver le MON810 et de vendre à l’étranger.

Un gouvernement schizophrène qui cède ainsi aux pressions des industriels et bafoue le principe de précaution inscrit depuis 2005 dans notre Constitution. Quant à l'Union européenne, elle s'en lave les mains depuis le 13 juillet dernier en ayant accepter la proposition d'interdire ou d'autoriser les cultures transgéniques sur leur sol à chaque état membre, voir La tête sous la table et du CO2 pour que ça chauffe 

 

 

Source :

 

1/  www.legifrance.gourv.fr 

2/  inscription à un catalogue national pour l'UE

3/  OGM-Greenpeace.fr


Quand le gouvernement français va t il demander une étude scientifique serieuse et indépendante des lobbies sur la nocivité ou l'innocuité des ogm sur la santé humaine et animale ? !

 

 Devant l'urgence de la santé humaine et animale, le CRIIGEN et le Pr. Gilles Eric Seralini n'ont pas attendu.

Le Professeur et son équipe ont fait une contre expertise (cf/1) d es  tests (uniquement sur des rats) confidentiels de Monsanto (rapport tenu secret par notre ministère de l'agriculture), obtenus à l'issue une longue bataille juridique menée via le CADA. Je rappelle que ces tests avaient permis les autorisations internationales de trois OGM commercialisés OGM810 et 863 et desherbant roundup NK603, ils entrent déjà dans certains aliments des animaux et des humains .

Pour la première fois dans le monde cette contre expertise a été publiée sur la revue internationale International Journal of Biological Sciences (cf/2) .Cette publication montre des effets particuliers liés à la consommation de chaque OGM, différents selon le sexe et la dose. Ils touchent le foie et les reins, les principaux organes réagissant lors d'une intoxication alimentaire chimique. D’autres effets touchent le coeur, les surrénales, la rate et les globules sanguins. Des tests aussi courts et avec si peu d’animaux étudiés par groupe (10) ne peuvent pas apporter des preuves finales de toxicité ou d’innocuité, ils sont cependant assez inquiétants pour réclamer que des études soient refaites sur une durée plus longue, sur plusieurs espèces et générations avec un nombre d’individus garantissant une puissance suffisante des tests statistiques. En attendant les résultats de telles études, l’importation et la culture de ces OGM doit être fermement interdite.

Le CRIIGEN dénonce les avis précédents de l'EFSA , de l'AFSSA et de la CGB  ,  qui se sont prononcés sur l'absence de risques sur ces tests de 90 jours seulement, pour lesquels ils n'ont pas analysé eux-mêmes dans le détail les statistiques.  

Le CRIIGEN souligne à présent le conflit d’intérêt et l’incompétence de ces comités pour contre expertiser la présente publication ; parce qu'ils se sont déjà prononcés positivement sur les mêmes tests en négligeant les effets secondaires.

 

Sources :

 

1/ www.criigen.org

2/ www.biolsci.org (international journal of biological sciences en anglais)

 

Lexique : 

 

CADA :   Commission Acces aux Documents Administratifs

EFSA  :   autorité européenne de sécurité des aliments

AFSSA :  Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments

CBG    :  Commission du Génie Biomoléculaire : organisme français qui a pour mission d'évaluer les risques pour la santé publique et l'environnement liés à la dissémination d'organismes génétiquement modifiés.

 

Nota Bene : la CBG dépend du ministère de l'agriculture et du ministère de l'environnement. Son président est actuellement Marc Fellous . Cette commission comprend dix-huit membres:

  • un membre de l' Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques: actuellement le sénateur UMP Jean-Claude Étienne
  • un représentant des industries mettant en œuvre des organismes génétiquement modifiés;
  • un représentant de la production agricole;
  • un représentant d'une association de défense des consommateurs;
  • un représentant d'une association de défense de l'environnement;
  • un représentant des salariés des industries mettant en œuvre des organismes génétiquement modifiés;
  • une personnalité qualifiée désignée en raison de ses compétences juridiques;
  • onze experts scientifiques désignés en raison de leurs compétences en génie biomoléculaire.

Source :  fr.wikipedia.org

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 07:00

Bruxelle autorise les cultures des OGM et prend les citoyens européens pour des cons.

La Commission Européenne a adopté depuis le 13 juillet les propositions visant à débloquer les demandes très controversées de mise en culture de plantes OGM en Europe, en laissant aux états membres qui le veulent la possibilité de les interdire ou de les restreindre plus facilement pour la première fois depuis 10 ans. 

José Manuel Barroso place ainsi les profits du lobby OGM avant les préoccupations sanitaires des citoyens. Pourtant 60% des Européens estiment que nous avons besoin de plus d'informations avant de cultiver des plantes qui pourraient menacer notre santé et l'environnement. Alors que la majorité des européens les demandent depuis 10 ans, cette commission de bouffons ne veut pas faire d'études scientifiques qui démontreraient si les OGM sont néfastes pour notre santé et pour l'environnement. Aussi par un tour de passe-passe la proposition de la commission permet aux  États membres à interdire les cultures d’OGM en invoquant des risques de contamination des cultures conventionnelles, ce qui constitue une "avancée"  par rapport à la législation actuelle. Toutefois, la proposition ne permettra pas que les États membres interdisent la culture d’OGM pour des motifs – pourtant sérieux – liés à l’environnement et à la santé, alors même qu’ils ont été unanimes à constater l’insuffisance de l’évaluation environnementale et sanitaire des OGM. Une porte ouverte pour les états pro-OGM.

Cette proposition ne crée par de nouveau droit, en revanche, elle ouvre la porte à de nombreuses cultures OGM et à de potentielles contaminations transfrontalières, à de possibles distorsions de concurrence, à la disparition de l’agriculture biologique de régions européennes entières.

 

Du fiel chez les transporteurs et le Grenelle de l'environnement sous les roues d'un six-remorques de 44 tonnes.

L'écologie ça commence à bien faire ! J'avais entendu NS exprimer cette doctrine devant les agriculteurs.Pour retrouver les voies électorales perdues du monde agricole lors des régionales, en croyant leurs faire plaisir il se met à dos les routiers. Souvenons nous,  le 27 avril dernier les agriculteurs en colère font une grand manif et convergent sur Paris avec 1500 tracteurs. Pour éviter qu'elle ne tourne à la jacquerie, le petit nicolas lâche du lest. Il donne une interview à l'hebdomadaire "La France agricole"  -voir le lien en fin d'article  - leur disant qu'il envisage des mesurettes dont l'autorisation d'accorder aux filières agricole et agro-alimentaire d'utiliser des camions de 44 tonnes, alors que le seuil est fixé à 40 tonnes. A la clé, promet nico 1er, des gains de productivité de 11 % sur le transport par camion des denrées donc des prix plus compétitifs à l'export. Et deux bourdes de plus ! La première, les transporteurs font la grimace de jalousie car pourquoi favoriser uniquement les routiers spécialisés dans l'agro-alimentaire alors que l'ensemble de la profession réclame depuis des lustres le droit aux 44T. La deuxième, des grincements de dents de l'administration du ministère de l'écologie chargée de pondre le texte qui maudit l'Elysée. Jean-Louis Borloo, lui,  s'arrache les cheveux  comprenant que son argumentation anti-44 tonnes de son Grenelle de l'environnement pour réduire les GES et son rêve de redonner vie au ferroroutage se fait écraser sous les roues d'un six remorques.

Dans tout cela c'est l'écologie qui trinque. Oh et puis bof ! le climat, la santé et une terre propre pour les enfants à venir,  on s'en fout ! Et que vive le pouvoir des pantins du gouvernement et des bouffons de l'Europe agités tel des hochets dans les mains des lobbiistes ! Drelin tchi-tchi, on vous sonne, on vous secoue.

le lien de l'intervieuw de NS  sur la France Agricole.fr question :

La perte de compétitivité des agriculteurs et des filières agroalimentairesdevient alarmante, comment comptez-vous la relancer ?

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 13:00

Une bonne nouvelle.

areva-russieGreenpeace a mis fin à 38 ans de transports de déchets nucléaires français vers la Russie, plus précisemment en Sibérie. un trafic dénoncé depuis les années 1980.

La pugnacité de l'association et de tous ces acteurs, des adhérents et du grand public a finalement eu gain de cause.  Grâce à ses actions, à ses pétitions et surtout après la diffusion de son enquête en octobre 2009 « Déchets : le cauchemar du nucléaire » Aréva n'avait pu donner d'expliquations satisfaisante.  Le ministre de l’Écologie et de l’Énergie avait saisit le Haut comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire qui avait ouvert une enquête dont les résultats étaient parus en juin 2010.  l'association a réussi à décider Areva de cesser prématurément d’exporter ses déchets nucléaires en Russie. Alors que le contrat qui unissait Areva et l’agence atomique russe Rosatom devait prendre fin en 2014 les Russes ont décidé de rompre dès le 11 juillet dernier cette collaboration qui durait depuis 1972. Un violation de la loi russe sur la protection de l’environnement datant de 1989 qui interdit les importations de déchets nucléaires et  aussi une violation de la directive européenne de 2006/117 EURATOM  relative à la surveillance et au contrôle des transferts de déchets radioactifs et de combustible nucléaire usé.

Pendant  ces 38 ans de trafic c'est quand plus 33 000 tonnes de déchets qui ont été envoyés à Sevesk (ville de 30 000 habitants où il faut un visa spéciale des autorités russes pour y entrer) près de Tomsk dans le sud-est de la Sibérie. Sur ces 33 000 tonnes seul 3090 tonnes ont été réelement recyclés et sont revenus en France, le reste est entreposé dans des barils à ciel ouvert. En gros cela fait 1000 tonnes de déchets nucléaire par habitant. je n'ose imaginer les conséquences en cas de fuite sur la santé des russes de la région et sur l'environnement.  

Tout cela pour les intérêts financiers de la société Aréva anterieurement Cogéma et de l'agence sur le nucléaire russe Rosatom avec la complicité des gouvernements russes et français succéssifs de 1972, année du premier contrat, à 2010.

Qu'en pensez vous ?

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 13:00

home

Aujourd'hui, 5 juin 2010, Yann Arthus Bertrand lance une opération intitulée 10:10 visant à faire s'engager les entreprises et particuliers à réduire de 10% leurs emissions de CO2 pour l'année 2010 (Le Monde). Elle représente non pas l’écologie mais un détournement de la cause écologique à des fins idéologiques; cette campagne vise à dépolitiser le débat sur l'écologie et à utiliser les futures échéances électorales pour faire passer l'idée que les forces qui financent l’hélicologiste sont compatibles avec la préservation de la nature.

Depuis des années Yann Arthus-Bertrand se livre a un scandaleux commerce de « compensations carbone » qui sont à l'écologie ce que les indulgences étaient à la spiritualité. Je pollue, mais je paie des larbins pour dépolluer à ma place. Voici, en réalité la signification de la compensation. Je voyage en avion, mais je finance une plantation d'arbres en Indonésie. Je verse donc quelques miettes de mes bénéfices ou de mon salaire confortable pour m'acheter une image... et surtout pour préserver mon mode de vie prédateur, mes profits, mes dividendes. Au passage, je reporte la ”neutralité carbone” aux calendes grecques, puisque la forêt en question mettra un siècle pour absorber ce que j'émet en quelques heures. Et je transfère la responsabilité de la dépollution aux pays pauvres, ce qui est le comble de l'irresponsabilité. La compensation n'est pas seulement une arnaque environnementale. C'est un pur produit de l'idéologie dominante. Comme la technoscience, elle permet d'évacuer le débat politique sur l'indispensable sortie du capitalisme. Pas étonnant qu'un Arthus-Bertrand, qui ne veut surtout pas faire de politique, en soit l'un des apôtres. Toutefois, Yann Arthus-Bertrand n'est que la figure médiatique d'un système qui s'emploie actuellement à redorer son image en instrumentalisant la cause de l'environnement. Le photographe héliporté est le complice de Nicolas Sarkozy, le groupe Pinaud-printemps-redoute et il est plus largement la caution verte des grands prédateurs qui détruisent la planète.

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 11:08

 

 
Greenpeace et Avaaz s'associent pour cette campagne car il y a urgence !
La Commission Européenne vient d'autoriser la culture d'organismes génétiquement modifiés (OGM) pour la première fois depuis 12 ans, plaçant les profits du lobby OGM avant les préoccupations sanitaires des citoyens. Pourtant 60% des Européens et 80% des Français estiment  que nous avons besoin de plus d'informations avant de cultiver des plantes qui pourraient menacer notre santé et l'environnement. Rassemblons plus d'un million de voix pour obtenir une interdiction des cultures OGM tant que la recherche par des laboratoires indépendants n'a pas abouti.
 
Diffusez cette pétition ! Notre objectif : 1 million de signatures !
 

ogmtjrspas

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 11:06


Lire l'article : link




Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Environnement et santé
commenter cet article

Présentation

  • : Le monde de Lucha
  • Le monde de Lucha
  • : réagir à l'avenir de notre société et de la planète en parlant de politique,de société, d'environnement et de causes animales.
  • Contact

  • Marie-Paule F
  • Je tiens aux valeurs de la Démocratie et à la liberté d'expression. Lanceuse d'alerte contre l'injustice et contre la bêtise je milite, non pour un parti politique, mais dans diverses associations de défense des droits des animaux, des enfants et des Hommes.Je suis une agitatrice de conscience

S'informer autrement

>ActuAnimaux clic gratuit sauver des animaux

 

>Actu Chômage le pôle emploi en apnée 

 

>Animal Liberation Front cessons l'exploitation animale

 

>Admistia presse indépendante corse

 

>AMAP fruits et légumes de saison de l'agriculture paysanne naturelle

 

>Amis de la Terre protéger l'homme et l'environnement 

 

>AntidoteEurope recherche biomédical sans test sur animaux

 

>Attac France un autre monde est possible

 

>Avaaz le monde en action pour les sans voix

 

>Casseurs de pub contre le diktat de la publicité

 

>Comité Anti Vivisection pour une science éthique et efficace 

 

>Comité de recherche et d'information indépendante du génie génétique

 

>Contre Grenelle de l'environnement dévoiler la mascarade des éco tartuffes

 

>Contre Grenelle 2 non au capitalisme vert

 

>Contre Grenelle 3 décroissance ou barbarie

 

>Dette publique notre argent pour le profit des banques

 

>Fédération de Lutte Anti Corridas

 

 >Human Rights Action  inscrire la DUDH dans les passeports des pays du monde

 

>InstitutEtudesEconomiqueSociales pour la Décroissance Soutenable

 

>Le mégalondon site qui dénonce les requins du sida

 

>L214 éthique et animaux 

 

>911NWO.INFO observatoire du nouvel ordre mondial

 

>Ni pauvre ni soumis un revenu décent pour les handicapés

 

>Observatoire des inégalités organisme indépendant 

 

>Observatoire indépendant de la publicité

 

>Reopen911.info/

 

>Rue89

 

>Sortir du nucléaire 

 

>Survival France le mouvement pour les peuples premiers 

   

>Survivre au sida la parole libre aux séropositifs 

 

>U Levante pour l'environnement corse 

 

>Viande Info

 

>Worldometers l'état du monde en directe

Rechercher

Sous Le Coude