Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 12:01

Ce texte inspiré a été envoyé par une personne anonyme à la radio "Ici et Maintenant" le 11 Septembre 2003.

Mes chers amis,

Le 11 septembre marque le triste anniversaire d'une catastrophe hautement symbolique pour l'humanité.

Peu importe nos croyances ou nos idées politiques, le système mis en place dans notre monde libre repose sur l'approbation tacite d'une sorte de contrat passé avec chacun d'entre nous, dont voici dans les grandes lignes le contenu:

1) J'accepte la compétition comme base de notre système, même si j'ai conscience que ce fonctionnement engendre frustration et colère pour l'immense majorité des perdants.

2) J'accepte d'être humilié ou exploité à condition qu'on me permette à mon tour d'humilier ou d'exploiter quelqu'un occupant une place inférieure dans la pyramide sociale.

3) J'accepte l'exclusion sociale des marginaux, des inadaptés et des faibles car je considère que la prise en charge de la société a ses limites.

4) J'accepte de rémunérer les banques pour qu'elles investissent mes salaires à leur convenance, et qu'elles ne me reversent aucun dividende de leurs gigantesques profits (qui serviront a dévaliser les pays pauvres, ce que j'accepte implicitement). J'accepte aussi qu'elle prélèvent une forte commission pour me prêter de l'argent qui n'est autre que celui des autres clients.

5) J'accepte que l'on congèle et que l'on jette des tonnes de nourriture pour ne pas que les cours s'écroulent, plutôt que de les offrir aux nécessiteux et permettre à quelques centaines de milliers de personnes de ne pas mourir de faim chaque année.

6) J'accepte qu'il soit interdit de mettre fin à ses jours rapidement, en revanche je tolère qu'on le fasse lentement en ingérant ou en inhalant des substances toxiques autorisées par les états.

7) J'accepte que l'on fasse la guerre pour faire régner la paix. J'accepte qu'au nom de la paix, la première dépense des états soit le budget de la défense. J'accepte donc que des conflits soient créés artificiellement pour écouler les stocks d'armes et faire tourner l'économie mondiale.

8) J'accepte l'hégémonie du pétrole dans notre économie, bien qu'il s'agisse d'une énergie coûteuse et polluante, et je suis d'accord pour empêcher toute tentative de substitution s'il s'avérait que l'on découvre un moyen gratuit et illimité de produire de l'énergie, ce qui serait notre perte.

9) J'accepte que l'on condamne le meurtre de son prochain, sauf si les états décrètent qu'il s'agit d'un ennemi et nous encouragent à le tuer.

10) J'accepte que l'on divise l'opinion publique en créant des partis de droite et de gauche qui passeront leur temps à se combattre en me donnant l'impression de faire avancer le système. j'accepte d'ailleurs toutes sortes de divisions possibles, pourvu qu'elles me permettent de focaliser ma colère vers les ennemis désignés dont on agitera le portrait devant mes yeux.

11) J'accepte que le pouvoir de façonner l'opinion publique, jadis détenu par les religions, soit aujourd'hui aux mains d'affairistes non élus démocratiquement et totalement libres de contrôler les états, car je suis convaincu du bon usage qu'ils en feront.

12) J'accepte l'idée que le bonheur se résume au confort, à l'amour, au sexe, et la liberté d'assouvissement de tous les désirs, car c'est ce que la publicité me rabâche toute la journée. Plus je serai malheureux et plus je consommerai: je remplirai mon rôle en contribuant au bon fonctionnement de notre économie.

13) J'accepte que la valeur d'une personne se mesure à la taille de son compte bancaire, qu'on apprécie son utilité en fonction de sa productivité plutôt que de sa qualité, et qu'on l'exclue du système si elle n'est plus assez productive.

14) J'accepte que l'on paie grassement les joueurs de football ou des acteurs, et beaucoup moins les professeurs et les médecins chargés de l'éducation et de la santé des générations futures.

15) J'accepte que l'on mette au banc de la société les personnes agées dont l'expérience pourrait nous être utile, car étant la civilisation la plus évoluée de la planète (et sans doute de l'univers) nous savons que l'expérience ne se partage ni ne se transmet.

16) J'accepte que l'on me présente des nouvelles négatives et terrifiantes du monde tous les jours, pour que je puisse apprécier a quel point notre situation est normale et combien j'ai de la chance de vivre en occident. Je sais qu'entretenir la peur dans nos esprits ne peut être que bénéfique pour nous.

17) J'accepte que les industriels, militaires et politiciens se réunissent régulièrement pour prendre sans nous concerter des décisions qui engagent l'avenir de la vie et de la planète.

18) J'accepte de consommer de la viande bovine traitée aux hormones sans qu'on me le signale explicitement. J'accepte que la culture des OGM se répande dans le monde entier, permettant ainsi aux trusts de l'agroalimentaire de breveter le vivant, d'engranger des dividendes conséquents et de tenir sous leur joug l'agriculture mondiale.

19) J'accepte que les banques internationales prêtent de l'argent aux pays souhaitant s'armer et se battre, et de choisir ainsi ceux qui feront la guerre et ceux qui ne la feront pas. Je suis conscient qu'il vaut mieux financer les deux bords afin d'être sûr de gagner de l'argent, et faire durer les conflits le plus longtemps possible afin de pouvoir totalement piller leurs ressources s'ils ne peuvent pas rembourser les emprunts.

20) J'accepte que les multinationales s'abstiennent d'appliquer les progrès sociaux de l'occident dans les pays défavorisés. Considérant que c'est déjà une embellie de les faire travailler, je préfère qu'on utilise les lois en vigueur dans ces pays permettant de faire travailler des enfants dans des conditions inhumaines et précaires. Au nom des droits de l'homme et du citoyen, nous n'avons pas le droit de faire de l'ingérence.

21) J'accepte que les hommes politiques puissent être d'une honneteté douteuse et parfois même corrompus. Je pense d'ailleurs que c'est normal au vu des fortes pressions qu'ils subissent. Pour la majorité par contre, la tolérance zéro doit être de mise.

22) J'accepte que les laboratoires pharmaceutiques et les industriels de l'agroalimentaire vendent dans les pays défavorisés des produits périmés ou utilisent des substances cancérigènes interdites en occident.

23) J'accepte que le reste de la planète, c'est-à-dire quatre milliards d'individus, puisse penser différemment à condition qu'il ne vienne pas exprimer ses croyances chez nous, et encore moins de tenter d'expliquer notre Histoire avec ses notions philosophiques primitives.

24) J'accepte l'idée qu'il n'existe que deux possibilités dans la nature, à savoir chasser ou être chassé. Et si nous sommes doués d'une conscience et d'un langage, ce n'est certainement pas pour échapper à cette dualité, mais pour justifier pourquoi nous agissons de la sorte.

25) J'accepte de considérer notre passé comme une suite ininterrompue de conflits, de conspirations politiques et de volontés hégémoniques, mais je sais qu'aujourd'hui tout ceci n'existe plus car nous sommes au summum de notre évolution, et que les seules règles régissant notre monde sont la recherche du bonheur et de la liberté de tous les peuples, comme nous l'entendons sans cesse dans nos discours politiques.

26) J'accepte sans discuter et je considère comme vérités toutes les théories proposées pour l'explication du mystère de nos origines. Et j'accepte que la nature ait pu mettre des millions d'années pour créer un être humain dont le seul passe-temps soit la destruction de sa propre espèce en quelques instants.

27) J'accepte la recherche du profit comme but suprême de l'Humanité, et l'accumulation des richesses comme l'accomplissement de la vie humaine.

28) J'accepte la destruction des forêts, la quasi-disparition des poissons de rivières et de nos océans. J'accepte l'augmentation de la pollution industrielle et la dispersion de poisons chimiques et d'éléments radioactifs dans la nature. J'accepte l'utilisation de toutes sortes d'additifs chimiques dans mon alimentation, car je suis convaincu que si on les y met, c'est qu'ils sont utiles et sans danger.

29) J'accepte la guerre économique sévissant sur la planète, même si je sens qu'elle nous mène vers une catastrophe sans précédent.

30) j'accepte cette situation, et j'admets que je ne peux rien faire pour la changer ou l'améliorer.

31) J'accepte d'être traité comme du bétail, car tout compte fait, je pense que je ne vaux pas mieux.

32) J'accepte de ne poser aucune question, de fermer les yeux sur tout ceci, et de ne formuler aucune véritable opposition car je suis bien trop occupé par ma vie et mes soucis. J'accepte même de défendre à la mort ce contrat si vous me le demandez.

33) J'accepte donc, en mon âme et conscience et définitivement, cette triste matrice que vous placez devant mes yeux pour m'empêcher de voir la réalité des choses. Je sais que vous agissez pour mon bien et pour celui de tous, et je vous en remercie.

Si vous êtes contre, vous pouvez toujours mettre en oeuvre les ressources de l'amitié et de l'amour, de la fraternité et de la responsabilité partagée, réfléchir, concevoir, oser et tisser, comme le permet l'Internet... tout retard rapproche du néant.

Fait par amitié sur la Terre, le 11 septembre 2003.

Je connais ce texte depuis sa mise en circulation sur internet. Triste contrat que je n'avais pas osé poster sur mon blog pour vous protéger d'une culpabilité probable mes ami(ies)s. Vous connaissez le dicton "qui ne dit mots consent"...

Je n'accepte pas ! Et vous acceptez-vous ?

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Pamphlets
commenter cet article
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 15:13

 

Ce texte inspiré a été envoyé par une personne anonyme à la radio "Ici et Maintenant" le 11 Septembre 2003.

 

Mes chers amis,

 

Le 11 septembre marque le triste anniversaire d'une catastrophe hautement symbolique pour l'humanité.

Peu importe nos croyances ou nos idées politiques, le système mis en place dans notre monde libre repose sur l'approbation tacite d'une sorte de contrat passé avec chacun d'entre nous, dont voici dans les grandes lignes le contenu:

 

1) J'accepte la compétition comme base de notre système, même si j'ai conscience que ce fonctionnement engendre frustration et colère pour l'immense majorité des perdants.

 

2) J'accepte d'être humilié ou exploité à condition qu'on me permette à mon tour d'humilier ou d'exploiter quelqu'un occupant une place inférieure dans la pyramide sociale.

 

3) J'accepte l'exclusion sociale des marginaux, des inadaptés et des faibles car je considère que la prise en charge de la société a ses limites.

 

4) J'accepte de rémunérer les banques pour qu'elles investissent mes salaires à leur convenance, et qu'elles ne me reversent aucun dividende de leurs gigantesques profits (qui serviront a dévaliser les pays pauvres, ce que j'accepte implicitement). J'accepte aussi qu'elle prélèvent une forte commission pour me prêter de l'argent qui n'est autre que celui des autres clients.

 

5) J'accepte que l'on congèle et que l'on jette des tonnes de nourriture pour ne pas que les cours s'écroulent, plutôt que de les offrir aux nécessiteux et permettre à quelques centaines de milliers de personnes de ne pas mourir de faim chaque année.

 

6) J'accepte qu'il soit interdit de mettre fin à ses jours rapidement, en revanche je tolère qu'on le fasse lentement en ingérant ou en inhalant des substances toxiques autorisées par les états.

 

7) J'accepte que l'on fasse la guerre pour faire régner la paix. J'accepte qu'au nom de la paix, la première dépense des états soit le budget de la défense. J'accepte donc que des conflits soient créés artificiellement pour écouler les stocks d'armes et faire tourner l'économie mondiale.

 

8) J'accepte l'hégémonie du pétrole dans notre économie, bien qu'il s'agisse d'une énergie coûteuse et polluante, et je suis d'accord pour empêcher toute tentative de substitution s'il s'avérait que l'on découvre un moyen gratuit et illimité de produire de l'énergie, ce qui serait notre perte.

 

9) J'accepte que l'on condamne le meurtre de son prochain, sauf si les états décrètent qu'il s'agit d'un ennemi et nous encouragent à le tuer.

 

10) J'accepte que l'on divise l'opinion publique en créant des partis de droite et de gauche qui passeront leur temps à se combattre en me donnant l'impression de faire avancer le système. j'accepte d'ailleurs toutes sortes de divisions possibles, pourvu qu'elles me permettent de focaliser ma colère vers les ennemis désignés dont on agitera le portrait devant mes yeux.

 

11) J'accepte que le pouvoir de façonner l'opinion publique, jadis détenu par les religions, soit aujourd'hui aux mains d'affairistes non élus démocratiquement et totalement libres de contrôler les états, car je suis convaincu du bon usage qu'ils en feront.

 

12) J'accepte l'idée que le bonheur se résume au confort, à l'amour, au sexe, et la liberté d'assouvissement de tous les désirs, car c'est ce que la publicité me rabâche toute la journée. Plus je serai malheureux et plus je consommerai: je remplirai mon rôle en contribuant au bon fonctionnement de notre économie.

 

13) J'accepte que la valeur d'une personne se mesure à la taille de son compte bancaire, qu'on apprécie son utilité en fonction de sa productivité plutôt que de sa qualité, et qu'on l'exclue du système si elle n'est plus assez productive.

 

14) J'accepte que l'on paie grassement les joueurs de football ou des acteurs, et beaucoup moins les professeurs et les médecins chargés de l'éducation et de la santé des générations futures.

 

15) J'accepte que l'on mette au banc de la société les personnes agées dont l'expérience pourrait nous être utile, car étant la civilisation la plus évoluée de la planète (et sans doute de l'univers) nous savons que l'expérience ne se partage ni ne se transmet.

 

16) J'accepte que l'on me présente des nouvelles négatives et terrifiantes du monde tous les jours, pour que je puisse apprécier a quel point notre situation est normale et combien j'ai de la chance de vivre en occident. Je sais qu'entretenir la peur dans nos esprits ne peut être que bénéfique pour nous.

 

17) J'accepte que les industriels, militaires et politiciens se réunissent régulièrement pour prendre sans nous concerter des décisions qui engagent l'avenir de la vie et de la planète.

 

18) J'accepte de consommer de la viande bovine traitée aux hormones sans qu'on me le signale explicitement. J'accepte que la culture des OGM se répande dans le monde entier, permettant ainsi aux trusts de l'agroalimentaire de breveter le vivant, d'engranger des dividendes conséquents et de tenir sous leur joug l'agriculture mondiale.

 

19) J'accepte que les banques internationales prêtent de l'argent aux pays souhaitant s'armer et se battre, et de choisir ainsi ceux qui feront la guerre et ceux qui ne la feront pas. Je suis conscient qu'il vaut mieux financer les deux bords afin d'être sûr de gagner de l'argent, et faire durer les conflits le plus longtemps possible afin de pouvoir totalement piller leurs ressources s'ils ne peuvent pas rembourser les emprunts.

 

20) J'accepte que les multinationales s'abstiennent d'appliquer les progrès sociaux de l'occident dans les pays défavorisés. Considérant que c'est déjà une embellie de les faire travailler, je préfère qu'on utilise les lois en vigueur dans ces pays permettant de faire travailler des enfants dans des conditions inhumaines et précaires. Au nom des droits de l'homme et du citoyen, nous n'avons pas le droit de faire de l'ingérence.

 

21) J'accepte que les hommes politiques puissent être d'une honneteté douteuse et parfois même corrompus. Je pense d'ailleurs que c'est normal au vu des fortes pressions qu'ils subissent. Pour la majorité par contre, la tolérance zéro doit être de mise.

 

22) J'accepte que les laboratoires pharmaceutiques et les industriels de l'agroalimentaire vendent dans les pays défavorisés des produits périmés ou utilisent des substances cancérigènes interdites en occident.

 

23) J'accepte que le reste de la planète, c'est-à-dire quatre milliards d'individus, puisse penser différemment à condition qu'il ne vienne pas exprimer ses croyances chez nous, et encore moins de tenter d'expliquer notre Histoire avec ses notions philosophiques primitives.

 

24) J'accepte l'idée qu'il n'existe que deux possibilités dans la nature, à savoir chasser ou être chassé. Et si nous sommes doués d'une conscience et d'un langage, ce n'est certainement pas pour échapper à cette dualité, mais pour justifier pourquoi nous agissons de la sorte.

 

25) J'accepte de considérer notre passé comme une suite ininterrompue de conflits, de conspirations politiques et de volontés hégémoniques, mais je sais qu'aujourd'hui tout ceci n'existe plus car nous sommes au summum de notre évolution, et que les seules règles régissant notre monde sont la recherche du bonheur et de la liberté de tous les peuples, comme nous l'entendons sans cesse dans nos discours politiques.

 

26) J'accepte sans discuter et je considère comme vérités toutes les théories proposées pour l'explication du mystère de nos origines. Et j'accepte que la nature ait pu mettre des millions d'années pour créer un être humain dont le seul passe-temps soit la destruction de sa propre espèce en quelques instants.

 

27) J'accepte la recherche du profit comme but suprême de l'Humanité, et l'accumulation des richesses comme l'accomplissement de la vie humaine.

 

28) J'accepte la destruction des forêts, la quasi-disparition des poissons de rivières et de nos océans. J'accepte l'augmentation de la pollution industrielle et la dispersion de poisons chimiques et d'éléments radioactifs dans la nature. J'accepte l'utilisation de toutes sortes d'additifs chimiques dans mon alimentation, car je suis convaincu que si on les y met, c'est qu'ils sont utiles et sans danger.

 

29) J'accepte la guerre économique sévissant sur la planète, même si je sens qu'elle nous mène vers une catastrophe sans précédent.

 

30) j'accepte cette situation, et j'admets que je ne peux rien faire pour la changer ou l'améliorer.

 

31) J'accepte d'être traité comme du bétail, car tout compte fait, je pense que je ne vaux pas mieux.

 

32) J'accepte de ne poser aucune question, de fermer les yeux sur tout ceci, et de ne formuler aucune véritable opposition car je suis bien trop occupé par ma vie et mes soucis. J'accepte même de défendre à la mort ce contrat si vous me le demandez.

 

33) J'accepte donc, en mon âme et conscience et définitivement, cette triste matrice que vous placez devant mes yeux pour m'empêcher de voir la réalité des choses. Je sais que vous agissez pour mon bien et pour celui de tous, et je vous en remercie.

 

Si vous êtes contre, vous pouvez toujours mettre en oeuvre les ressources de l'amitié et de l'amour, de la fraternité et de la responsabilité partagée, réfléchir, concevoir, oser et tisser, comme le permet l'Internet... tout retard rapproche du néant.

Fait par amitié sur la Terre, le 11 septembre 2003.

 

Je connais ce texte depuis sa mise en circulation sur internet. Triste contrat que je n'avais pas osé poster sur mon blog pour vous protéger d'une culpabilité probable mes ami(ies)s. Vous connaissez le dicton "qui ne dit mots consent"...

Je n'accepte pas ! Et vous acceptez-vous ?

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Pamphlets
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 07:30

 

A l'occasion des journées  "SidAction", je remets en lignes cet article déjà paru en février 2009 par devoir de mémoire et pour la génération actuelle qui n'est pas informée de ce drame qui n'apparaîtra jamais dans les programmes de l'Education Nationale. 

 

Péambule

Ce billet est en chantier depuis longtemps, j'ai dû faire de très longues recherches sur internet et surtout à la Bibliothèque Nationale,  lire et prendre des notes d'une dizaines de livres, de journeaux parlant du sujet à cette époque. Bref une rétrospective faite à partir de sources sûres pour vous relater les faits, les dates, les chiffres dans leur chronologie. J'en ferai les renvois qui seront spécifiés sous forme de liens ou de titre de livres pour le paragraphe : les causes de la contamination des hémophyles et des transfusés.

Prologue


Si je tiens à revenir sur ce sujet c'est pour rendre hommage aux personnes hémophiles, transfusées et à leurs familles, sacrifiées sur l'autel d'un secret d'Etat, la course folle à la mise au point en retard du test français "Elisa" sous la pression du lobby industriel Sanofi Diagnostics Pasteur, filiale de l'Institut Pasteur contre le test "Abott" déjà pret à être commercialisé.
Ces personnes sacrifiées par négligence du Ministère de la Santé qui n'a pas su écouter les alertes de l'Inspection générale des affaires sanitaires et sociales qui auraient permis d'empêcher la contaminations des hémophiles par la prise d'une décision rapide pour le chauffage des produits sanguins issus du don. Ces personnes sacrifiées aussi pour les intérêts du CNTS (centre national de transfusion sanguine) qui a écoulé des lots contaminés et a tardé à chauffer les produits à cause du manque à gagner et aussi à cause d'une pratique française et archaïque, la collecte de sang dans les prisons.
Je veux aussi informer les jeunes générations sur ce drame indescriptible pour les milliers de victimes et de leurs familles, mais dont l'enquête ne retiendra que 7 victimes décédées. Je veux faire connaître ce psychodrame politique et social soldé par une parodie de justice qui s'est passée hors de la présence des parties civiles et même de leurs avocats, inadmissible dans une république démocratique. Cette justice rendue le 9 mars 1999 par la Cour de Justice de la République qui déclare non constitués, à la charge de Laurent Fabius et de Georgina Dufoix, les délits qui leur sont reprochés, d'atteintes involontaires à la vie ou à l'intégrité physique des personnes. Par contre Edmond Hervé (ancien secrétaire d'État à la Santé) a été condamné pour manquement à une obligation de sécurité ou de prudence, mais dispensé de peine au motif qu'il avait été « soumis, avant jugement, à des appréciations souvent excessives ».
Quant à l'issue du procès pénal devant le tribunal correctionnel de Paris, le 23 octobre 1992 la cour rend sa décision : le Docteur Garetta, ancien directeur du Centre de transfusion sanguine est condamné à quatre ans d'emprisonnement mais n'en fera que 2 ans . Le docteur Jean-Pierre Alain est condamné à 4 ans dont deux avec sursis. Le Professeur Jacques Roux, ancien directeur de la santé à 4 ans avec sursis, le docteur Netter, ancien directeur du Laboratoire National de la Santé est relaxé.
Les dernières procédures se sont terminées le 18 juin 2003 par un non-lieu général confirmé par la Cour de Cassation pour les conseillers ministériels et médecins poursuivis depuis 1994, et le 6 novembre 2003 avec un dernier non-lieu de la commission d'instruction de la CJR en faveur de l'ancien ministre de la Santé, Claude Evin, mis en examen en mai 1999 pour homicide involontaire.

Je mesure et je prends toute la responsabilité de mes écrits et de mes affirmations.

Contexte historique les faits

En 1981.Le sida (syndrome d'immunodéficience acquise) apparaît aux USA en 1981.
En 1983, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recense 267 cas de sida dans les pays membres de la CEE (UE).La France arrive en tête de ce triste palmarès avec 92 cas.L'infection est transmise par un rétrovirus découvert en janvier 1983 par l'équipe du Pr Montagnier de l'institut Pasteur sur un ganglion cervical d'un rétrovirus qui sera appelé Lav.cf Mirko D. Grmek, histoire du sida origine et pandémie actuelle, paru chez Plon 1989.
Courant janvier 1983 Le Pr Luc Montagnier avait averti L. Fabius, alors ministre de l'industrie, qu'il avait deux enfants hémophiles dans son service, atteint du sida, et nécessite 2 Mf de subvention pour réaliser des tests et faire une étude.
Octobre 1983 le Pr Montagnier émet l'hypothèse que le rétrovirus du sida est sensible à la chaleur.
Dès 1984 le Centre de contrôle des maladies d'Atlanta reconnaissait l'efficacité du chauffage des produits sanguins.
En mars 1984 Le Dr Jean-Baptiste Brunet informe le directeur général de la santé et le secrétaire d'état E. Hervé par le biais du conseiller Weisselberg.
En avril 1984 Etablissement du lien entre le Lav et le sida par l'équipe Montagnier.
En avril 1984 refus par les milieux politiques et scientifique du dépistage systématique du sida.
En octobre 1984 confirmation de l'hypothèse de Montagnier sur le rétrovirus du sida, par des tests, et recommandation du chauffage des produits sanguins. Cette mesure est appliquée à l'étranger.
Le 22 novembre 1984 les tribunaux et le conseil d'état retienne la faute de l'état. Le rapport du Dr Brunet indiquait que pour désactiver le virus du sida il suffisait de chauffer les produits. On sait à cette époque que la circulaire du Pr Roux est mal appliquée.
Décembre 1984 publication par le Dr Pinon d'une étude sur les malades de Cochin, qui nous apprend que la contamination peut atteindre 50 cas par semaine.
Début janvier 1985 le chauffage des produits commence au CNTS de Lille.
Décembre 1984 publication par le Dr Pinon d'une étude sur les malades de Cochin, qui nous apprend que la contamination peut atteindre 50 cas par semaine.
Le 12 mars 1985 le Dr Jean Claude Brunet à partir d'analyse de sang à l'hôpital Cochin de Paris sonne l'alerte, et affirme qu'il est probable que tous les lots soient contaminés.
En avril 1985 le Congrès d'Atlanta fait le point sur le chauffage des produit. Discour du Secrétaire d'Etat à la santé des USA qui déclare que le sida est une catastrophe.
le 9 mai 1985, réunion interministériel à Matignon présidé par François Gros (ex-président de Pasteur), conseiller de L. Fabius. Demande par le cabinet du ministre de retarder au Laboratoire National de la Santé, l'enregistrement du test Abott. L. Fabius affirme qu'il n'a pas été informé de la gravité et de l'urgence de la situation. Louis Schweitzer était alors son directeur de cabinet.
Le 22mai 1985 Congrès d'hématologie de Bordeux,pas d'annonce de dépistage. Il existait 2 discours d'E. Hervé l'un parlait du dépistage obligatoire, celui qui a été lu n'en parlait pas. Son conseiller Weisselberg déclara que Matignon avait interdit d'évoquer ce dépistage obligatoire, mais L. Fabius répond qu'il n'était pas au courant. L'étude du Dr Pinon a été dévoilé à ce congrès.
Le 19juin 1985 L. Fabius annonce le dépistage obligatoire et systématique sur les produits sanguins.
23juillet 1985 Publication des arrêtés d'application pour instaurer le dépistage obligatoire pour le 01/08.Mais cet arrêté autorise le remboursement de lots en circulation et qui peuvent être contaminés, jusqu'au 1/10/1985.
Début mars 1988 Dépôt des premières plaintes pour des produits sanguins infectés.
En juin 1992 Comparution du Dr Garetta, directeur du CNTS, et de Jean-Pierre Alain, ex-directeur général de la santé, André Roux et Robert Netter.
En décembre 1992 Le parlement décide de mettre en accusation L. Fabius, G. Dufoix et E. Hervé
Le 23 novembre 1993 Création de la cour de justice de la république qui remplace la haute cour de justice, dont le but est de juger les délits des ministres.
En février 1994 Installation de la haute cour de justice.
En septembre 1994 Mise en examen des 3 ministres pour complicité d'empoisonnement.
Le 11 juin 1998 Un réquisitoire de non lieu contre les ministres est rendu par le procureur François Burgelin.
Le 2 juillet 1998 la Cour de cassation rejette le chef d'inculpation des ministres pour empoisennement car il faut une intention manifeste de tuer, ce qu'elle juge inpensable et le transforme en homicide involontaire.
Le 17 juillet 1998 Renvoi des ministres devant la cour de justice pour atteinte volontaires à l'intégrité des personnes et homicides involontaires.
Le 9 mars 1999 issu du "procès" rendu de décision de la Cour de Justice de la Répblique dont je vous ai parlé dans le prologue, les ministre sont innocentés.

Les causes de la contamination des hémophyles et des transfusés :

1/La collecte de sang dans les prisons :

La mauvaise pratique spécifique à la France de la collecte de sang en établissement pénitenciaire qui se poursuiva malgré la circulaire du Pr Roux jusqu'au 22 août 1991 sous le ministère de Jacques Chirac.*Jean Sanitas Michel Limousin, Le sang et le sida, *cf 1 : Le Figaro/M. Sanitas et M. Moulin/Rapport Lucas dévoilé
Le 20 Juin 1983, une circulaire du professeur Jacques Roux, directeur général de la Santé, interdisait la collecte de sang chez les sujets à risque, et notamment en prison ; malgré cela, le 13 Janvier 1984, une circulaire de Myriam Ezratty, directrice générale de l'Administration pénitentiaire, demandait aux directeurs régionaux et aux directeurs des centres pénitentiaires d'augmenter la fréquence des prélèvements de sang dans les établissements pénitentiaires, jusque là limités à deux fois par an. *cf 2 et cf 2bis : Mme Y. Lambert Chargée de rapport d'indemnisation des victimes aux assurances de Lyon. cf 2bis : Référence de Mme Lambert

2/Refus d'importation de sang sain et refus du chauffage :

1984 la France refuse d'importer du sang de l'étranger (en particulier des États-Unis), invoquant la raison que le sang américain vient des pays pauvres dans lesquels le don de sang est une source de revenu, alors que la doctrine française est le bénévolat. * cf 3
En juillet 1984 refus par le Dr Garetta du CNTS de la proposition de technique de chauffage du laboratoire Immuno., invoquant le fait que cela altère le facteur VIII du sang destiné aux hémophyles. *cf 3
L'ampleur du drame n'est connue qu'en août 1986 avec la publication d'un rapport du Centre national de transfusion sanguine qui affirme qu'un hémophile sur deux a été contaminé, soit près de 2 000 personnes. Les « retards à l'allumage » entre la fin de l'année 1984 et la fin de l'année 1985 pour les produits chauffés, et entre juillet et la fin de l'année 1985 pour les tests de dépistage, représentent sans doute quelques centaines de personnes transfusées (hémophiles ou non) sur les 2 000 ; ce sont ces contaminations-là qui auraient pu être évitées. Le point le plus scandaleux de l'affaire est qu'un certain nombre de points ont été négligés pour des raisons financières et commerciales. *cf 3


3/Blocage et retard d'homologation du test du laboratoire américain Abott :


Le 8 janvier 1985 le laboratoire américain Abott dépose auprès du Laboratoire National de la Santé une demande d'enregistrement de son test de dépistage "Western-Blot", à ce moment Sanofi Diagnostics Pasteur, filiale de l'Institut Pasteur est loin d'avoir mis au point le sien le test "Elisa". Le LNS laisse traîner 1 mois avant de répondre.L'enregistrement du test Abott fût accordé le 23 juillet 1985, près de 7 mois plus tard pendant lesquels les receveurs de transfusion étaient contaminés par le virus au rythme de cent à deux cents par mois, selon les estimations de l'Institut National de Veille Sanitaire. Bref 7 mois de décisions administratives, d'attermoiement par lettre et réunions entre les différents décideurs, le conseiller de M. Fabius, M. François Gros qui suit l'épidémie,Claude Weisselberg, conseillé du Secrétaire d'Etat à la Santé, M Hervé, Jean Baptiste Brunet, Directeur générale de la santé, Jean Weber PDG de Diagnostics Pasteur, pour retarder l'homologation du test Abott et permettre la finalisation du test Sanofi Diagnostics-Pasteur.* cf 4

4/Distibution aux hémophyles des stocks de produits sanguins contaminés :

Pendant ce temps Le 29 mai 1985, huit personnes, médecins pour la plupart, réunies au CNTS sous la présidence du directeur général, le Docteur Michel Garretta, décidaient que les stocks de produits sanguins d'une valeur de 34MF contaminés seraient distribuées jusqu'au 1er octobre 1985.*cf 5
23 juillet 1985 arrêté, applicable au 1er août, du Premier Ministre M Fabius de l'obligation pour tous les centres de transfusion de tester le sang.*cf 5bis


Renvois :

cf1: Le Figaro/Jean Sanitas Michel Moulin/Michel Lucas http://books.google.fr/books?id=8RTDi2r8Z_AC&pg=PA113&lpg=PA113&dq=\#PPA112,
cf2:http://memoireonline.free.fr/12/05/26/m_sante-publique-milieu-carceral4.html .cf: Yvonne Lambert-Faivre Pr à l'université Lyon III Directrice honoraire des assurance de Lyon, rapport indemnisation des victimes post-transfusionnelles du sida-
cf2bis : IGAS(inspection générale des affaire sociales) M. Lucas rapport d'enquête sur les collectes de sang en milieu carcéral, Le Monde, 8 et 9 nov 1992.-*3 J.Y. Nau et F. Nouchi, Contamination le sang des prison, Le Monde,11,12,13 avr 1992
cf3: http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_du_sang_contamin%C3%A9
cf4: http://books.google.fr/books?id=8RTDi2r8Z_AC&pg=PA215&lpg=PA215&dq=Lib%C3%A9ration+Bernard+Seytre&source=bl&ots=OA3DcDq6sY&sig=eFRf1lbAcb0XymZ5RPPLfOI89xU&hl=fr&ei=kTihSd2fLdnHjAfaktDGCw&sa=X&oi=book_result&resnum=10&ct=result cf : Rapport Lucas de l'IGAS septembre 1991.
cf4: http://books.google.fr/books?id=8RTDi2r8Z_AC&pg=PA215&lpg=PA215&dq=Lib%C3%A9ration+Bernard+Seytre&source=bl&ots=OA3DcDq6sY&sig=eFRf1lbAcb0XymZ5RPPLfOI89xU&hl=fr&ei=kTihSd2fLdnHjAfaktDGCw&sa=X&oi=book_result&resnum=10&ct=result cf : Rapport Lucas de l'IGAS septembre 1991.
cf5 et 5bis: http://fr.wikipedia.org/wiki/Anne-Marie_Casteret Anne-Marie Casteret L'Express, 4 décembre 1987"La tragédie des hémophyles" - l"Evènnement du Jeudi janvier1991, "L'affaire du sang contaminé"


Le triste bilan sanitaire :

Rien de plus clair qu'un tableau énoncant le nombre de victimes décédées et survivantes :

 

 



     rapport Lambert2

 

 

Ce tableau est extrait du rapport d'indemnisation des victimes post-transfusionnelles du sida : 

Hier, aujourd'hui et demain de Mme Yvonne Lambaert-Faivre (Directeur honoraire des assurances de Lyon et Pr à l'université Lyon III). vous voyez que le nombre de victimes total, ayant demandé l'indemnisation, est de 3177. Cette liste n'est pas exaustive car soit les victimes n'étaient pas au courant de leur séropositivité, soit elles n'étaient pas au courant de ce droit (moi-même j'ai été au courant de ma contamination après la 3ème intervention sur ma hanche en 1991).

Mon avocate de l'époque et avocate de l'association des transfusés et hémophyles, Maître Aline Boyer m'a dit que le nombre était à peu prés de 7500 victimes dont plus la moitié décédées. Les chiffres officiels 1500 hémophyles emportés dans la première vague car plusieurs fois transfusés, 800 transfusés dans la seconde vague Etant donnée la volonté des organismes officiels de cacher le nombre réels de morts du sida.

Je ne peux m'empêcher de pleurer en vous écrivant...

 

       

   
 tableau épidémiologique de 1982-2007

 

 

J'aimerais modérer mes paroles mais je ne peux pas sinon ce serait encore "tuer" une troisième fois ces pauvres gens. La première fois lors de leur sida avéré, la deuxième fois lors des parodies de procès.En leur mémoire et au nom de leurs familles brisées de douleur, au non des survivants qui ont vu leur vie bouleversée par cette contamination transfusionnelle. Pour moi c'est un génocide il n'y a pas d'autre terme. Ce scandale restera un deshonneur pour la France, pays des Droits de l'homme.

Aujourd'hui jeudi 26 février 2009, Je tiens à notifier que je viens d'apporter des précisions qui me paraissaient importantes dans le déroulement chronologique du contexte historique (¶mars 1984 à janvier 1985 et 19 jiun 1985 et 23 juillet 1985) et dans les causes de la contamination (¶2/ refus d'importation et refus de chauffage.

Si je m'accroche à la vie c'est pour ma famille qui me soutient mais c'est aussi pour le travail de mémoire à l'instar de la Shoa pour les générations d'aujourd'hui auxquelles le collège, le lycée, les universités n'enseignent pas cette partie sombre de l'histoire de la France.

Si voulez en savoir plus les sites qui en parlent :


http://www.lexpress.fr/informations/lettre-ouverte-aux-esprits-faux_632741.html
   

http://mortenstock.chez.com/ le site de Gérard Mauvillain
   

http://www.larecherche.fr/content/recherche/article?id=21783
   

http://www.dentist-dentiste.com/accueil.html
   

http://books.google.fr/books?id=8RTDi2r8Z_AC&pg=PA209&vq=%22Est+qualifi%C3%A9+empoisonnement+tout+attentat+%C3%A0+la+vie+d%27une+personne+par+l%27effet+de+substances+qui+peuvent+donner+la+mort+plus%22&source=gbs_quotes_r&cad=2_0#PPA209,M1


Je persite et signe Marie-Paule Fratani, survivante de l'affaire du sang contaminé. 

 

Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire ; c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées. Jean Jaurès

 

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Pamphlets
commenter cet article
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 14:56

Dès que j'en ai l'occasion je désobéis !!

Il est interdit par le code civile d'appeler au boycotte je le fais !

Il est interdit d'aider un travailleur sans papiers (PAS PIRE !) je le fais !

Il est interdit d'aider des enfants d'immigrés clandestins que l'Education Nazionale veut expulser je le fais !

Il est interdit de libérer des animaux destinés à l'expérimentation animale je l'ai fait (dans mon jeune temps, je peux vous le dire car il y a presciption et toc !) vive l'ALF (Animal Front Liberation) !!

 

 

 

 

Un site à visiter pour mieux désobéir :

 

APPEL DE TOULOUSE résistants et désobéisseurs des Services Publics

 

Réveillez vous et surtout n'acceptez pas le contrat tacite des gens qui dorment !

Bonne Résistance !!

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Pamphlets
commenter cet article
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 15:00

 

 

 

 

Auteur-compositeur-interprètre de talents, Damien Saez ne mâche pas ses mots. Dès le premier album "Jours étranges" sorti en 1999, dans ses textes il affiche sa couleur altermondialiste et contre la société du consumérisme, la haine de l'autre et la guerre... Voici son dernier album "J'accuse" un pamphlet moderne en chansons. 

 

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Pamphlets
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 11:05

Réveillée à quatre heures et demi du matin, par mes vieilles douleurs et mes démons, en sirotant ma tisane et en fumant ma clope dans le salon, je me suis mise à faire le point sur ma vie et sur celle de mes concitoyens. Je pensais aux visages du VIH, aux visages des personnes handicapées, aux visages des smicarts, aux visages des français moyens qui sont en trains de passer dans l'échelle sociale, de moyens à pauvres. Et il m'est venu ces questions et ce pamphlet que je dis haut et fort ce que beaucoup de Français pensent tout bas.
Jusqu'à quel degré d'impudence ou d'hypocrisie les français tolèrent-t-ils le mépris et le cynisme dont ils sont accablés ? La question devrait se poser à ces représentants du peuple qui, n'ayant jamais représenté qu'eux mêmes, ne représentent plus aujourd'hui que les intérêts des multinationales, dont ils sont les hochets, fièrement agités, de la droite à la gauche de l'hémicycle.
La même question s'adresse à ceux qui les élisent, à ces citoyennnes et citoyens peu à peu dépouillés des acquis sociaux au bénéfice d'une économie qui pressure le vivant, en soutire un lisier financier et le déverse dans les égoûts de la spéculation boursière.
Françaises et Français jusqu'à quel degré de résignation, d'avilissement, de lâcheté peut être,  allez vous tolérer d'être spoliés du droit à la santé, à l'éducation, au logement, à une alimentation naturelle et saine, à la retraite ?
C'est à nous, le peuple de briser la mainmise des agioteurs sur l'enseignement, sur la santé, sur l'alimentation, sur le logement, sur la culture,  sur la sécurité, sur les industries, sur l'agriculture, sur les services publics et les prestations sociales d'entraide et de solidarité. Et cette emprise, nous ne l'anéantirons pas si nous ne proclamons pas : «Ces biens n'appartiennent ni aux intérêts privés ni à l'Etat qui les leur solde, ils sont à NOUS car NOUS les avons acquis par notre travail, par les taxes et les impôts que NOUS payons, et par dessus tout, par l'usage humain que nous prétendons en faire. Puisque la gestion des gouvernants consiste à les envoyer à la casse au nom des économies budgétaires cotées (de plus en plus mal) en bourse, nous allons les gérer nous mêmes. C'est cela l'autogestion !»

 

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Pamphlets
commenter cet article
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 13:42

 

 



Sans oublier Marie Trintignant...Intelligence oblige, les membres du groupe NoirDez ne sont pas responsable de l'acte fatal de Bertrand Canta.
La chanson, « Gagnants / Perdants » a été enregistrée par Noir Désir, en réaction au contexte actuel, politique et humain dans toute l'acceptation du terme.
Dans ce contexte, c'est ma réponse à ces deux grands partis qui leurrent les français en leur assénant des discours qui cachent leur réelles intentions de soif de pouvoir, de continuer à rester les priviligiés d'une élite du haut de la pyramide sociale, économique et politique.
Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Pamphlets
commenter cet article
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 14:28

Pour tous mes camarades handicapés, pour tous mes camarades séropositifs et sidéens. Pour tous mes camarades atteints de pathlogies chroniques. Pour tous les travailleurs pauvres, pour tous les camarades chômeurs.En mon nom et celui de milliers d'autres exclus, malades, travailleurs précaires, citoyens sans toit....
Je n'ai pas choisi de naître par le siège, je n'ai pas choisi de grandir malade, d'être rongée par l'arthrose dès l'âge de 13 ans.
Je n'ai pas choisi d'avoir besoin à 29 ans d'une première prothèse sur quatre en 1983 et 1984, je n'ai pas choisi d'être transfusée à ces dates qui m'ont valu d'être contaminée par du sang souillé au VIH et au VHC (hépatite C) . Je n'ai pas choisi de perdre mon travail, je n'ai pas choisi de survivre avec une AAH de 750€/mos et nous sommes plus de 800 000 adultes handicapés.

 

Alors je dénonce !



handicap les chiffresje dénonce le gouvernement qui ne protège pas ses citoyens les plus faibles.
Je dénonce un manquement aux Droits des Hommes à vivre dignes.Oui parceque tous ces "inactifs" comme vous dites, sont aussi des hommes.
Je dénonce ce système de réformes sociales et de donneurs de leçon de mon pays la France, terre de la République qui se voulait démocrate, respectueuse des Droits des Hommes des Citoyens et des ses e

nfants.

 

 

handi1Je dénonce mon pays qui traite ses citoyens handicapés malades, faibles et âgés en quantité négligeable. Un système où les lois de l'accessibilité ne sont pas appliquées même sur le domaine public où les entreprises préfèrent payer l'amande plutôt que d'embaucher des travailleurs handicapés.
 


Je dénonce ce gouvernement qui vient de signer la Chartre de Respect et du Dévellepement des Droits des Hommes à l'ONU.
Je dénonce cette politique de culpabilité et chasses aux sorcière digne du Macc
arthurisme à l'égard des "inactifs" des faux chômeurs, des faux malades, des SDF, des tavailleurs pauvres.
Je dénonce Nicolas Sarko
zy qui, à l'entrée de la présidence de l'UE, en intronisation de sa présidence de l'UE, dans son discours déclarait, je ferai la reconnaissance et l'insertion  des handicapés et de la gestion du handicap le sujet majeur de cette présidence.
Je dénonce le renflouement des banques européennes alors que la santé est massacrée, que les remboursements sont de plus en
plus restrictifs, que l'hopital m
anque de moyens et est notés à ses nombres de morts.Alors que laPoste va être privatisée.Alors que
les caisses sont soit-disant vides.
Je dénonce cette politique financière des cadeaux fiscaux et des parachutes dorés des PDG dont les entreprises ont délocalisé après avoir touché les primes, ces cadeaux faits au détriment des plus petits revenus et de la classe moyenne.
(Prenez garde mesdames et messieurs les cardinaux que la République par la voix des citoyens n'invoque l'article 58 de la Constitution de la République de 1793:"le peuple a droit à l'insurréction et à déposer le gouvernement si celui-ci met en péril la République et le respect de ses fondamentaux "Liberté, Egalité,Fraternité".)

Les Associations et Collectifs que je soutiens :

ATTAC (assoc' pour une traxation de 1% sur les transactions financières)link


Ensemble pour une santé solidaire
: link


signez la pétition contre la franchise médicale
: link


Ni pauvre ni soumis
: link


Et ce blog celui de Jeanine Thombrau atteint de SEP
qui m'a insprirer ces mots remèdes aux aux maux : link


Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Pamphlets
commenter cet article
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 09:54

 

barbaresdu20emesiecle


Les barbares du XXIème siècle

La terre et sa génèse évoluée depuis la nuit des temps.
Lent processus d'où est née une espèce soi-disant achevée,
l'homme, homo sapiens sapiens, un mutant
de la non-sagesse.Du consumérisme il s'est abreuvé.
L'humanité a renié, pour son intelligence,
l'animal dont il était issu, formatant son engence.
Une nouvelle ère émerge celle des nouveaux barbares.
En ce XXIème siècle, en saigneurs ils règnent.
A coups de sigles, FMI, OCDE, AMI, OMC
nonobstant ainsi leurs pires avatars.
Les gouvernements sont leurs complices et feignent
de ne rien voir, aidant les cols blancs à finaliser la panacée.
Des trusts de l'automobile asservis à ceux de pétrole,
et de l'agro-industrie dont les graines ogm déversent leur vérole
dans les champs, dans les silos, dans les étables
dans les sources les nappes phréatiques, pour finir sur nos tables.

Et les filiales du pesticides et de l'engrais
empochent les dividendes partagés au congrès.
Les puits de pétrole, la nourriture sont leurs armes.
Les aliments tracés d'ogm masquent les nitrates sans alarme
pour le consommateur sans autre choix que de les avaler.
Champs de derricks sur les océans et dans les vallées
polluent défigurent les forêts et leurs allées.
Suivent les groupes des laboratoires pharmaceutiques, de la cosmétique, des producteurs de fourrure
testant leur produit sur les animaux, les tuant pour leur peau sous la torture.
Contournant la loi, la taxe carbone est cotée en bourse.
Ils ont fait de la vie une valeur monétaire,
des humains et des animaux un produit de course
aux actions à vendre ou à acheter au meilleur prix par les actionnaires.

Les barbares du XXIème siècle ne sont jamais repus de dollars,
surveillant l'agonie des paysans tels des charognards
pour gagner plus et jusqu'à leur dernier passage
où ne restent plus que terres stériles, misère et chômage.
Un consortium d'élites qui domine le monde
pour entretenir leur bien-vivre et amasser du profit.
Sans état d'âme et sans honte c'est immonde !
Ils imposent la statégie planétaire du new deal, se faisant

fi de la santé de la planète, des peuples et de celles de leurs enfants
qui recevront leurs tares et une terre inculte en héritage.
Hommes ! entendez ce messsage des sages !
Reprenez votre âme, organisez le sauvetage
de notre humanité et de notre planète injustement prises en otage
de cette barbarie moderne qui la pourfend!
  

 

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Pamphlets
commenter cet article
20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 16:07


 barbaresdu20emesiecle

OMC=Organisation Mondiale du Commerce -  OCDE=Organisation de la Coopération du Développement Economique -  AMI=Accord multilatéral sur l'Investissement - FMI= Fond Monétaire International - BM=Banque mondiale

L'hominisation, le processus évolutif par l'effet duquel la lignée humaine est apparue et s'est développée au sein d'un groupe de primates aura pris 5 millions d'années. Cette lente évolution aboutit, il y a environ cent milles ans au dernier représentant de la lignée humaine cro-magnon (en latin homo sapiens, l'homme sage) , l'homme moderne.
Depuis nous avons parcouru beaucoup de chemin, notre falculté de penser nous à permis les inventions qui nous ont menés à la technologie et aux sciences.
 Nous pourrions être heureux si nous savions gérer nos inventions, notre environnement, la production et les fruits de notre technologie.
 Mais non, une poignées de millions de personnes prêtes à tout pour avoir les privilèges du pouvoir et de l'argent, des société d'élites ont créé le nouvel esclavage moderne sous forme de dictature dans un gant de démocratie, je les appelle les barbares du XXIème siècle.

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Pamphlets
commenter cet article

Présentation

  • : Le monde de Lucha
  • Le monde de Lucha
  • : réagir à l'avenir de notre société et de la planète en parlant de politique,de société, d'environnement et de causes animales.
  • Contact

  • Marie-Paule F
  • Je tiens aux valeurs de la Démocratie et à la liberté d'expression. Lanceuse d'alerte contre l'injustice et contre la bêtise je milite, non pour un parti politique, mais dans diverses associations de défense des droits des animaux, des enfants et des Hommes.Je suis une agitatrice de conscience

S'informer autrement

>ActuAnimaux clic gratuit sauver des animaux

 

>Actu Chômage le pôle emploi en apnée 

 

>Animal Liberation Front cessons l'exploitation animale

 

>Admistia presse indépendante corse

 

>AMAP fruits et légumes de saison de l'agriculture paysanne naturelle

 

>Amis de la Terre protéger l'homme et l'environnement 

 

>AntidoteEurope recherche biomédical sans test sur animaux

 

>Attac France un autre monde est possible

 

>Avaaz le monde en action pour les sans voix

 

>Casseurs de pub contre le diktat de la publicité

 

>Comité Anti Vivisection pour une science éthique et efficace 

 

>Comité de recherche et d'information indépendante du génie génétique

 

>Contre Grenelle de l'environnement dévoiler la mascarade des éco tartuffes

 

>Contre Grenelle 2 non au capitalisme vert

 

>Contre Grenelle 3 décroissance ou barbarie

 

>Dette publique notre argent pour le profit des banques

 

>Fédération de Lutte Anti Corridas

 

 >Human Rights Action  inscrire la DUDH dans les passeports des pays du monde

 

>InstitutEtudesEconomiqueSociales pour la Décroissance Soutenable

 

>Le mégalondon site qui dénonce les requins du sida

 

>L214 éthique et animaux 

 

>911NWO.INFO observatoire du nouvel ordre mondial

 

>Ni pauvre ni soumis un revenu décent pour les handicapés

 

>Observatoire des inégalités organisme indépendant 

 

>Observatoire indépendant de la publicité

 

>Reopen911.info/

 

>Rue89

 

>Sortir du nucléaire 

 

>Survival France le mouvement pour les peuples premiers 

   

>Survivre au sida la parole libre aux séropositifs 

 

>U Levante pour l'environnement corse 

 

>Viande Info

 

>Worldometers l'état du monde en directe

Rechercher

Sous Le Coude