Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 10:25

Voyez la réponse du conseiller du ministre de la culture, du grand art de la langue de bois !!


Le combat n'est pas terminé, continuons à signer la pétition ! Déjà 8163 signatures (clic sur le titre de la pétition)

 

NON à l'inscription de la corrida au patrimoine culturel et OUI à la proposition de loi abolitionniste de loi déposée par les députées Muriel Marland-Militello (UMP) et Geneviève Gaillard (PS) 

 

À la demande de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, Pierre Lungheretti, conseiller chargé du spectacle vivant, a reçu le 12 mai à Cannes Claire Starozinski fondatrice de l’Alliance Anticorrida.

Claire Starozinski a démontré que la commission réunie pour éclairer le choix du ministre était exclusivement composée de personnalités notoirement impliquées dans l’activité tauromachique. Elle a souligné, entte autres, le caractère incompatible de ce classement avec la convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel du 27 octobre 2003, laquelle prône le rapprochement et la compréhension entre les êtres humains, alors que la tauromachie exacerbe les incompréhensions entre les aficionados et l’immense majorité de la population.

Très attentif aux documents et aux arguments présentés, Pierre Lungheretti a donné à Mme Starozinski l’assurance que cette inscription, dont la fiche a d’ores et déjà été supprimée du site Internet du ministère, n’est : « en aucun cas une décision politique. Il ne s’agit pas non plus d’une labellisation dont pourraient se prévaloir les promoteurs des corridas, c’est un simple recensement ».

 

Dans ces conditions, pourquoi refuser de procéder au retrait de l’inscription contestée ?

En conséquence, dans les jours qui viennent, Me Ortega, avocat de l’association, déposera une requête devant le tribunal administratif aux fins d’annulation de la décision. Par ailleurs, l’Alliance Anticorrida appelle tous ses membres à participer en masse, le 28 mai, aux actions prévues dans de nombreuses villes de France afin d’obtenir le retrait pur et simple de ce classement honteux. Source ActuAnimaux.com

 

Depuis le 22 avril 143 structures associatives ont créé un collectif contre la corrida et son inscription au patrimoine culturel http://www.patrimoine-corrida.fr/ ; Claire Starozinski de l'Alliance anticorrida devrait les rejoindre. Je ne comprends pas qu'elle ne l'ai pas déjà fait, l'union fait la force.

 

RENDEZ VOUS LE 28 MAI 2011 POUR LA MANIFESTATION UNITAIRE NON A LA CORRIDA AU PATRIMOINE !

 

A Paris, Bordeaux, Lyon, Mezt, Toulouse etc...

 

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Animaux
commenter cet article
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 10:57

L'insciption de a corrida au patrimoine culturel par le ministre de la culture le 22 avril a provoqué un véritable tollé parmi les associations de défense des animaux et plus spécialement les anti corrida.

La présidente de l'Alliance anticorrida Claire Starozinski, en partenariat avec 6 autres associations dont la SPA , 30 millions d'amis et a Fondation Brigitte Bardot, avait même fait paraitre le 2 mai une lettre ouverte dans le quotidien national Le Parisien 

 

Un espoir de voir la corrida retirée de l'inscription au patrimoine culturel.  La présidente nîmoise de l’Alliance anti-corrida rencontrera jeudi 12 mai à Cannes, en marge du festival cinématographique, un conseiller, chargé du spectacle vivant, du ministre de la Culture Frédéric Mitterrand, suite au classement par ce dernier de la corrida au patrimoine culturel immatériel de la France.

Claire Starozinski envisage même de rencontrer le ministre en personne s’il est à Cannes après-demain. Elle s’exprimera au nom de l’Alliance anti-corrida mais aussi des six autres mouvements de protection animale signataires de la lettre ouverte publiée dans la presse nationale.

Une proposition de loi historique pour supprimer l'alinéa 7 de l'article 521-1 du code pénal (sur l'interdiction de sévices ou de cruauté envers un animal sauf pour la corrida et les combats de coqs en cas de tradition locale ininterrompue) avait été déposée en première instance par la député UMP Muriel Marland-Militello le 10 juin 2004 réitérée le 10 juin 2010 avec l'appui de la député PS Geneviève Gaillard.

 

Aujourd'hui ce sont  pour l'abolition de la corrida (clic sur les phrases) :

La vérités en chiffres de la corrida en France :

 

  • 2 à 5 million d'euros d'argent public provenant des Conseils régionnaux et des communes du Sud consacrés à la construction et l'entretien d'arênes, financement des écoles de tauromachie et l'organisation des férias. Alors qu'en ces temps de crise cet argent devrait servire à l'emploi, l'école, la santé ou le chômage.
  • Subventions du Conseil Général et des Mairies pour les écoles de tauromachie à Arles, Bézier, Nîmes.
  • 2000 tauros torturés et tués dans les arênes françaises (chiffre non exhausif vu l'opacité du monde de la tauromachie).
  • Alors qu'en Espagne les arênes sont interdites au moins de 14 ans, à Carcassone, Bayonne, Fréjus, Nîmes, Alès l'entrée est GRATUITE pour les moins de 10 ans voir demi-tarif pour les moins de 6 ans.

Des photos éloquentes sur les enfants encouragés à la violence et à la crauté :

 

 

 ,

 

 

 

 

 

 

 Source : http://www.anticorrida.com/

 

Les écoles de tauromachie subventionnées par l'argent du contribuable où les enfants s'exercent à tuer sur des veaux, l'entrée gratuite au moins de 10 ans, les ticket-découverte offerts par certaines Mairies à des classes entières de primaires ou du collège posent le problème immoral de l'incitation et de la banalisation de la violence et de la cruauté envers non seulement les animaux mais aussi envers l'homme. Bien que les députés aient demandé une commision d'enquête parlementaire sur le financement occulte des corridas, aucune commission n'a pu voir le jour sous la pression de députés pro corrida. Voir l'excellent article de Jean-Pierre Garrigues

 

En attendant et quelque soit la décision du ministre de la culture rendez-vous est pris le 28 mai à 15h à Paris place du Palais royal pour la grande manifestation unitaire pour l'abolition de la corrida.

 

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Animaux
commenter cet article
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 09:13

 

 

 

La corrida a été inscrite, en catimini, sur la liste des biens immatériels du patrimoine culturel français par le ministère de la Culture. Un site Internet patrimoine-corrida.fr support d'une pétition pour s'opposer à cette inscription a été mis en ligne. N'hésitez pas à la signer !
(Editeur CRAC Europe, hébergement et support technique L214)

 

Plus de 128 structures et associations soutiennent le collectif Patrimoine-Corrida-NON et déjà près de 6000 signataires.

 

Je signe la pétition 

 

Nous, soussignés, demandons au ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand, la désinscription, dans les plus brefs délais, de la corrida de la liste de l’inventaire des biens immatériels du patrimoine français. De plus, étant donné que cette inscription s’est faite dans la plus grande opacité et que le sujet abordé est très polémique, nous demandons qu’ait lieu dans le pays un débat sur la corrida, qui pourrait commencer par l’inscription à l’ordre du jour des travaux de l’Assemblée nationale de la proposition de loi abolitionniste déposée en juillet dernier par mesdames les députées Muriel Marland-Militello (UMP) et Geneviève Gaillard (PS).

 

 

 

 

La Fondation 30 millions d'amis a également lancé un pétition demandant le retrait de la corrida de l'inventaire du patrimoine culturel français.

→ Je signe la pétition de 30 millions d'amis

Manifestons contre l'inscription de la corrida au patrimoine Français

SAMEDI 28 MAI À 15 HEURES, SOYONS NOMBREUX, PLACE DU PALAIS ROYAL À PARIS

 

 

Faîtes circuler cette pétition et l'avis de la manifestation du 28 mai sur les blogs et autour de vous par mails. Merci

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Animaux
commenter cet article
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 10:58

Bien qu'en France nous soyons citoyens de fait et non par choix, je vous demande de prendre le temps de lire cette pétition lancée par l'association " Galgos Ethique Europe " .

Si vous vous sentez concernés, faîtes la circuler largement par mail, sur vos sites, forums et blogs.

Merci d'avance pour les chiens galgos.

 

Ces chiens de chasse, quand ils ont mal "travaillé", sont torturés (l'oreille tranchée) et pendus à un arbre, les pattes posterieures affleurant le sol (pour que l'agonie soit plus lente) ou atttachés à des chaînes et traînés derrières les véhicules de leurs propriétaires chasseurs jusqu'à ce que la mort s'en suive.

 

 

galgopendu 

 

Les femelles galgos sont exploitées telles des machines à fabrique de chiots pour la revente, elles sont sous alimentées en permanance même pendant la gestation et pendant l'allaitement, survivant dans des cages d'une saleté repoussante et meurent d'épuisement ou battues à mort.

 

 

 

galguita-copie-1.jpg

 

Ces pratiques abominables se passent tous les jours, en Espagne, en toute impunité depuis des décénies.

 

Cela vous écoeure et vous révolte n'est ce pas ? Alors signez cette pétition.

 

les lois bafouées ou détournées BASTA  !! Je suis indignée et je m'insurge!!!!

 

http://www.galgos-ethique-europe.eu

 

 

 

Pétition au parlement Européen enregistrée sous le n° 0348-10

 

 

Nous ne pouvons par notre silence être complices de violence sur les êtres sans défense, fermer les yeux sur la non application des lois les protégeant et prétendre incarner dans la sérénité une Humanité évoluée. Les citoyens européens concernés par le sort des animaux demandent que les lois de protection animale soient initiées et/ou appliquées. Ils sont choqués, révoltés, traumatisés par l'impunité dont profitent les tortionnaires. Ils voient trop souvent leurs actions en justice ignorées. Ils estiment que la protection des citoyens et des enfants commence par l'enseignement du respect du Vivant.

 

CETTE PETITION DEMANDE POUR LE RESPECT DES DROITS DU CITOYEN EUROPEEN :

1. à court terme : la création d'une COMMISSION D'ENQUETE sur:
1.1. la situation réelle des animaux en Europe dans tous les secteurs d'activité ;
1.2. les préjudices et traumatismes subis par les citoyens européens confrontés aux tortures infligées aux animaux ;
1.3. le respect par les Etats Membres de la réglementation européenne en matière de protection animale.

2. à moyen terme : la création d'un OBSERVATOIRE EUROPEEN DE LA CONDITION ET DE LA PROTECTION ANIMALES ;

3. à long terme : la création de STRUCTURES AUTONOMES ET SPECIFIQUES A LA CONDITION ET A LA PROTECTION ANIMALES tant au niveau européen qu'au niveau des Etats Membres.

Au nom de plusieurs dizaines d'organisations européennes constituées de citoyens de diverses nationalités, nous réclamons pour tout Citoyen européen le droit de voir la législation européenne de protection animale appliquée, actualisée et renforcée au niveau européen et dans les Etats Membres.

 

Des associations espagnoles de défenses des galgos et des animaux et des citoyens espagnols ont demandé à tous les citoyens européens de boycotter le tourisme en Espagne et tous les produits espagnols importés.

 

Voir Je dis non à l'Espagne cruelle! BOYCOTTONS l'Espagne !!

 

Je ne le repèterais jamais assez, le boycott est une arme redoutable pour le consommacteur et redoutée par les entreprises ou les pays qui ne respectent l'éthique et les lois.

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Animaux
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 14:10

S
savant n.masc. du latin savendere

1- Celui qui sait que (acception la plus courante).
2- Celui qui sait parce qu'il a senti (ressenti) une véracité, qu'il l'a abordée humblement, comprise et développée.
Et qui peut dès lors la transmettre. (acception rare).
3- Savant de Marseille (acception régionale) : celui qui sait qu'il faut laver certains affronts en effaçant certaines traces. Une méthode qui lui est propre (catégorie en pleine expansion).

 

savant


ethym. : notons l'étonnante origine phonétique du mot "savant" : vers la fin du XXeme siècle, les plus grandes compagnies pharmaceutiques se sont attachées les services de scientifiques, dans le but louable de bien expliquer leur travail au grand-public. Dans l'argot pharmacommercial, on les appelait affectueusement les "ça vend". La phonétique est restée. Seule l'orthographe, difficilement présentable, a subi une bien compréhensible mutation.

À noter que l'éthymologie est une science très discutée en haut lieu. Elle ne serait pas reconnue comme progrescience.

science et progrès du latin scientiaprogredi

Label officiel d'avalisation scientifique. Fait référence dans le monde occidental (c'est à dire dans le monde).

À noter : Faisant suite à la demande pressante, et sans cesse réitérée, d'un groupe de scientifiques en-dessous de tout soupçon, un Projet de Loi Linguistique vient enfin d'être déposé au Parlement, afin d'obtenir la fusion des deux mots (Sciences et Progrès) en un seul et même mot. En effet, le fait qu'existent deux mots distincts autorise implicitement certaines personnes à penser qu'il pourrait y avoir une nuance entre ces deux concepts (et par là à préparer le lit de quelque secte qui attend tapie dans l'ombre du laxisme officiel). Ceci est à l'évidence très regrettable, et sème une fois de plus une certaine confusion, ce dont on n'a vraiment pas besoin en ce moment.
Le mot proposé est la progrescience. Il est grand temps que la Linguistique se décide enfin à suivre le mouvement de la modernité, au lieu de s'accrocher à des concepts obsolètes (qui compliquent la tâche de tout le monde).

secte n.fém. du latin secta; de sequi suivre

Groupe minoritaire qui n'est pas d'accord (voir aussi pléonasme)
Info : actuellement, des rumeurs circulent dans les couloirs de l'Élysée sur une possibilité d'extension de la définition à une seule personne. C'est une affaire urgente. En effet, les sectes mononucléaires (appellation officielle) sont très difficiles à stopper. Elles se réunissent n'importe où et n'importe quand.
Elles émettent des opinions contestataires à tout propos, répandant un climat de suspicion au sujet de vérités arborant pourtant le label Sciences et Progrès, décerné comme on le sait par un consortium d'experts indépendants et en-dessous de tout soupçon. Plus prosaïquement et entre nous, à quoi celà peut-il bien servir de discuter d'évidences admises comme des choses établies unanimement ou presque ?

sensiblerie n. fém. de sensibilité du latin sensibilitas

1. Sensibilité déplacée, compassion ridicule. Du langage chassé; 2. voir aussi à chasse

spécialiste n. masc.

Personne ayant atteint un tel point de triturage de son domaine qu'il ne peut plus en discuter qu'avec un autre spécialiste ; considéré en occident comme le critère absolu de l'objectivité officielle. La faculté de focalisation qui est l'essence même de son travail le tient pourtant à l'écart de l'évolution des priorités et des enjeux de la vie extérieure (c'est à dire la vie). Lorsqu'il sera consulté, il ne pourra se déterminer qu'en fonction de critères propres à son domaine, ce qui correspond bien à ce qui lui est demandé.
En revanche, le choix de ces critères et surtout l'importance accordée à ses conclusions devront donc être fixées, explicitement ou pas, publiquement ou non, par des tiers (ceux qui consultent ces spécialistes).
Certains spécialistes cherchent à expliquer leur travail au grand-public, à le confronter à la compréhension commune. Étonnamment, leurs propos ne dégagent que très rarement de spectaculaires conclusions, ce qui ne manque pas de contraster avec l'interprétation que font de leurs travaux les professionnels de la communication. Ces spécialistes sont très rares. Mais indispensables.
Ce sont probablement des touche-à-tout qui s'ignorent.
Pour les autres, les spécialistes classiques, voir obsessionnel, décalé, hypocondriaque ou maniaco-dépressif, ou encore nuisible.

T

touche à tout n. masc.

1 - Usuel : Personne s'imaginant pouvoir s'essayer à toutes les spécialités ; en résulte une connaissance jamais approfondie de chacun des domaines ; s'imagine pouvoir aborder tous les sujets sans en être expert ; voir dilettante ou bricoleur, mégalomane ou encore fainéant.
2 - autre sens : dire plutôt pluridisciplinaire : personne explorant la compréhension nouvelle naissant de la conjugaison de plusieurs angles de vue sur une seule et même question. Rappelons que la Vie est par nature pluridisciplinaire.

Avertissement :
n° 1 : Celà nécessite souvent de s'engager, d'avoir un sentiment, voire un point de vue.
n° 2 : Les touche-à-tout s'organisent en bandes dont chaque membre est dôté des mêmes caractéristiques ; ils collaborent facilement ; il sont souvent très enthousiastes ; ils sont énervants. voir polyvalent, empêcheur-de-tourner-en-rond, philosophe, voire inventeur… ou simplement intelligent.

tuer v. du latin tutare tutari protéger

1. faire mourir quelqu'un de mort violente (interdit par la loi). Tuer des hommes (faire la guerre, agresser avec ou sans raison).
2 faire mourir volontairement un animal (à la chasse, à l'abattoir, autorisé).
tuer des animaux (chasser, pêcher, "ramasser" des palourdes, des huîtres, des moules)

tuer le match (marquer trop de buts, inoffensif).
tuer le temps (pas toujours inoffensif).

tuer le temps v. du latin turtartempus

Faire n'importe quoi pour éviter de s'ennuyer en attendant que le temps passe (Larousse).
Version soft : télévision incontinente (pas si soft), mots croisés, horoscope, loto, radio bruit-de-fond, jeux de "société", collection de timbres, noël, réveillon, night-club, week-end, vacances, pâques, lavage de voiture (pour pays avec eau), comptoir de bistrot, vitesse limitée, plats cuisinés interminables (et gras), prévisions météo, cave à hygrométrie constante, nostalgie à hagiographie contrôlée, comment-ça-va-et-vous-ça-va-pas-mal-et-vous, systèmes de sécurité sophistiqués, concours de pétanque, paranoïas sophistiquées, ramasse-miettes, rêves de tout ce qu'on ne fera jamais (lâcheté - paresse, rayer la mention inutile), il-a-la-bosse-des-maths-et-le-gène-de-la-musique-c'est-évident… (Mais c'est trop facile)

Version moins soft : tuer des hommes (plein de variantes avec ou sans tortures), tuer des animaux (plein de variantes avec ou sans tortures), essayer le ball-trap (la même chose sans meurtre c'est moins drôle, voir chasse), manger ce qu'on a tué (sauf les hommes), réveillonner au foie-gras (manger ceux qu'on n'a pas torturés soi-même), noël (dinde engraissée sodomisée aux marrons, fruits à la couleur prédestinée), pâques et ses poules… en chocolat . Enfin une lueur d'espoir (même couleur néanmoins).

V

vache holstein n. fém. vache du latin vacca espèce bos taurus

Machine performante à fabiquer en moyenne 30 litres de lait par jour. Revêtement de couleur noire et blanche, gardée en stalle sur du bêton, longévité 4/5 ans contrairement aux autres races de vaches laitières pâturant dans les prés et vivant à l'étable sans gestations répétées, qui peuvent vivre en moyenne 10/15 ans.

Remarque

Fonctionne exclusivement avec des tourteaux de soja génétiquement modifiés et des granulés de céréales en forte teneur de pesticides; parfois un peu de foin quand le cours de la bourse des céréales sont hausse.


Inconvénient : a toujours faim du fait de sa digestion anormalement rapide et de sa production importante de lait; a l'aspect émacié (côte et train saillant), mamelles souvent enflammées, atteintes de mamites (tumeurs infammatoires ou cancéreuses) , machine à cacher absolument du grand public qui pourrait être atteint de sensiblerie;  usure rapide du fait des gestations répétees pour provoquer la montée de lait.


Avantage : une fois usée, le producteur peut la vendre en animal de réforme. Après avoir été tuée à l'abattoir, sa viande servira à toutes les sauces préparées (sauce bolognaise en pot ou en boîte) et à tous les plats préparés en boîte ou surgelés ( lasagne, ravioli, cannelloni, pizza, hachis parmentier, boulettes de viande hachée), les bas morceaux seront pour la préparation des croquettes pour animaux de compagnie; son revêtement servira de cuir pour la confection de vêtements et de chaussures pour les hommes. Une machine parfaite pour sa rentabilité et son coût par rapport à sa production de lait, la maintenance et le produit final.

vache à hublot n. fém.

1. Variante de machine à lait, une vache de réforme récupérée par l'INRA pour (institut national de recherche agronome) pour l'étude de sa digestion et du rejet de méthane dans l'air. Ces études menées uniquement par des  savants spécialistes, sont mises en oeuvre pour faire avancer la recherche de la science & progrès.

 

vacheahublot

 

 

 

Remarque

L'INRA achète la machine usée au prix du poids de la vache de réforme, ce qui lui coûte peu, c'est bien pratique. Les homo sympathicus animalis qui font partie des sectes et sont atteints de sensiblerie sont contre, argumentant que  que la vache à hublot est néanmoins un animal sensible et qu'elle souffre; ce que les savants  spécialistes réfutent en invoquant le fait prouvé que les machines ne sont pas des êtres sensibles.

Un argument majeur et qui met un terme définif au dialogue c'est :

"Et qu'elle ne se plaigne pas elle a échappée à l'abattoir!"

 

veau n. masc du latin vitellus

1. Assemblage de morceaux de viandes reliés par des pointillés. La forme obtenue ressemble un peu à un animal. voir à boeuf
2. avorton de la vache holstein, mort né le plus souvent, fini en viande hachée pour les plats préparés surgelés (escaloppe milanaise, petits panés de veau etc..) et pour la préparation de la nourriture des animaux de compagnie.

Le dictionnaire des Hommes revu et corrigé par les animaux se termine. Un travail réalisé grâce à la somme d'intelligence de six cerveaux, trois cerveaux d'homo sympathicus et trois cerveaux d'animaux.
Nous les homo sympathicus animalis et nos animaux de compagnie les chiens Mahatma, Indira et la chatte Gatinhã, espérons vous avoir bien expliqué nos redéfinitions de ces quelques mots choisis et importants pour leur évidence sur la vision antropocentrique de l'homo sapiens sapiens (l'Homme en général) sur le monde animal.

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Animaux
commenter cet article
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 11:06

les informations n. fém. du latin informatio

Bruit de fond moderne permanent, à prétention informative, à fort effet hypnotique, caractérisé par son empressement (à annoncer quelque chose) et donc sa superficialité ; ce bruit de fond recèle, à l'insu du plus grand nombre, une hiérarchie sous-jacente et un jugement préétabli représentant l'opinion moyenne (ou supposée moyenne par des esprits certains d'être d'un autre niveau) à laquelle chacun se doit d'adhérer s'il veut avoir le sentiment d'exister…

M

mulot n. masc. du matin mulus

1 - Faune : Petit rat gris fauve des bois et des champs (Larousse)
2 - Pub. : Jeune homme, travaillant essentiellement dans le secteur de la communication, à poil court (5 à 10 mm), aux yeux rapprochés, portant fréquemment des lunettes. Il se caractérise par ses opinions particulièrement tranchées et étonnamment conservatrices pour son âge. C'est un adepte inconditionnel et parfois très virulant du savoir-que.

P

partion n. fém. du latin particio

1 - Inform. : Partage en plusieurs cellules étanches, séparées par des cloisons qui n'autorisent aucun mélange d'informations.
ex. : partition d'un disque dur.
2 - Med. : Partage en plusieurs cellules étanches, séparées par des cloisons qui n'autorisent aucun mélange d'informations.
ex. : partition du cerveau.
3 - Mus. : Support physique de la transcription écrite d'une musique (occident en général)

Remarque :
Fait intéressant, notons que les personnes concernées par le point n°2 contestent qu'il existe quelque musique qui puisse échapper à la définition n°3.

pêche n.fém. apparu en 1261 pesche

Action de prendre ou de prélever (voir à langagage chassé) des poisons ou cétacés.
Comme la chasse, sauf que les animaux ne crient pas et qu'il n'y a pas de détonations.
Donc c'est plus silencieux.

progrèscience n. fém. du latin progredientia

syn. de Sciences et Progrès.

propagande n. fém. du latin propaganda

1- Institution pour la propagation des traditions et des fois chrétienne,  musulmane et juive.  Ex : La pentecôte c'est la saison du veau ; panneau d'un restaurant rapide célèbre O Couic ;  panneau annonçant "Nous servons seulement de la nourriture casher" à la porte d'un restaurant dans un quartier touristique de la capitale .

 

veau hallal-copie-1 casher seulement

 


2. propagation des idées d'un parti politique en vue de campagne électorale. 3. Voir publicité.  

publicité n. fém.

Manipulation par les agences publicitaires des cerveaux des hommes du grand public pour les inciter à acheter des produits dont ils n'ont absolument pas besoin dans le but de faire sur consommer et de gagner de l'argent.

Remarque
Cette manipulation est commandée par ceux qui fabriquent ou vendent ces produits dans le but de faire toujours plus de profits.
2. Activité pour faire connaître une marque ou un produit à l'aide de messages simples et humoristiques aux symboles détournés à l'aide de supports télévisuels courts et martelés et de panneaux publicitaires au abords des aglomération et en milieu urbain

3. Voir propagande.

punaise n. fém. du latin putinasius qui sent mauvais

1 - Faune : Insecte à corps aplati dégageant une odeur âcre et repoussante (Larousse)
2 - Pub. : Jeune femme, travaillant essentiellement dans le secteur de la communication, au comportement particulièrement stressé, fumant beaucoup de cigarettes. Les punaises sont souvent chargées de tâches organisationnelles qui correspondent rarement à leurs aspirations. Elles se partagent les dossiers entre elles, détenant chacune une partie des informations. Elles sont difficiles à joindre et se contredisent volontiers les unes les autres. Elles connaissent peu le chômage car elles savent instinctivement faire durer les affaires. Bien que moins assidue, la punaise est, à l'instar de son collègue le mulot, une adepte du savoir-que.

QI stat institut n.masc.

Bureau indépendant de calcul statistique.
Son noyau consiste en un collège d'experts diplômés des plus hautes écoles scientifiques. Par déontologie, leur identité ne sera évidemment pas divulguée.
La particularité de ce bureau ne réside pas dans le traitement des informations collectées (sur ce plan, l'éthique statistique est et doit rester la même pour tous), mais essentiellement sur la nature des questions posées. Pratiquement tous les sujets abordés sont de type B.L.I.*. Les résultats ne feront en effet l'objet d'aucune dilution, pour employer un langage clairement compréhensible des chimistes.

* B.L.I. : BorderLine Investigation

 

qi institut

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Animaux
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 13:36

J'ai oublié deux mots dans la lettre "C" et trois pour la lettre "D". Ils semblent très important pour le regard des animaux sur les rapports de l'Homme et du monde animal.

C

cirque n.masc. du latin circus

1. Enceinte sous un chapiteau, lieu d'amusement des Hommes et des petits de l'Homme où des animaux de toutes espèces sont contraints, forcés de faire des choses qu'ils ne feraient jamais à l'état naturel, considérés par eux comme étant des comportement dangereux ou impropre à leur vie.
ex. : faire sauter un tigre dans un cerceau enflammé, faire sauter un cheval d'un tremplin haut de 5 à 10 mètres dans une piscine, déguisé un chien ou un chat dans un costume ridicule afin de se moquer de lui.

corrida n. fém. apparu au XIXème siècle de l'espagnol

1.course de taureau. 2. spectacle sanglant et barbare donné en public composé d'adultes et d'enfants, au cours duquel un homme déguisé  (sûrement  pour le valoriser aux yeux du grand public) torture un taureau affaibli (affaiblissement) à l'aide d'hommes qui le piquent avec des lances et sont montés sur des chevaux domestiqués, dressés, esclaves, puis le met à mort,  puis lui coupe une oreille et ses parties génitales  en signe de trophée.

 

Remarques

 

Un taureau qui s'est échappé dans les gradins d'une arène a dit à un enfant, avant de mourir abattu par arme à feu, qu'avant de rentrer dans l'arène l'affaiblissement consiste à laisser tomber, une dizaine de fois, sur son ventre des sacs de ciment  de 60 à 100 kg , de lui mettre de la vaseline dans les yeux pour qu'il ait du mal à voir, de lui enfoncer du coton dans les narines pour qu'il ait du mal à respirer, à enfoncer des aiguilles à coudre dans ses testicules. L'enfant âgé de 12 ans, a interprété cet acte de fuite comme un suicide (vaut mieux être tué sur le coup que souffrir pendant des heures avant de mourir, n'est ce pas ?).

 

Depuis il n'a plus jamais voulu accompagné ses parents et assister aux corridas.

 

Dans le monde de la tauromachie ces "petites gâteries" sont tolérées parce qu'un jeune taureau de 500 kg en pleine forme pourrait mieux se battre et risquerait de tuer l'homme déguisé mais la règle des puristes ne supportent pas et interdit que l'on drogue le taureau car considéré comme procédé déloyal vis à vis du grand public.

 

D

domestique adj. du latin domesticus, domus maison par extension domestiqué

rendre toute espèce d'animal sauvage domestique ou apprivoisé par l'Homme dans le but de le distraire ou de le faire travailler. Tout animal dosmestiqué par l'Homme pour la compagnie, la distraction, l'exploitation comme produit de consommation.. Par extension le verbe domestiquer, rendre domestique, apprivoiser, amadouer, amener à une soumission totale.

dompter, v.tr. du latin domitare, apparu en France au XIIème siècle, donter

1. soumettre à l'autorité de l'homme, réduire à l'obéissance par la force tout animal sauvage ou de compagnie, asservir, assujetir, briser, mater sa volonté.

dressage n. masc vieux franç. dressure 1791-1804 par extension dresser v.

action d'élever, de former, un animal en vue de l'habituer à faire ce que l'homme attend de lui.
ex: chien de sauvetage, chien d'aveugle, chien policier, animal à détecter les mines ant-personnel (chien, rat, etc..), animal de cirque

E

esclave n. masc. du latin slavus

1. Personne (courant dans l'ancien temps, peu courant aujourd'hui) et surtout tout animal non libre, considéré comme un instrument économique pouvant être vendu ou acheté et soumis à un maître, un propriétaire ou subir une exploitation (voir E).
ex : animal de compagnie (chat, chien, cheval, cochon d'inde, hamster,les NAC (araignée, furet, serpent etc) considé comme un jouet ou passe temps.
animal produit de consommation (âne, boeuf, canard, cheval, dinde, lapin, oie, porc, poule, poulet, vache, veau).
animal sauvage de toute espèce confondue

experience N. fém. du latin experienta, par extension expérimenter du latin experir faire l'essai de sur, expérimentation apparu en 1824 de expérimenter


1. épreuve, éssai, test de tous les produits qu'il soient pharmaceutique, recherche médicale, chimique, d'hygiène, cosmétique, sécurité d'accessoire automobile, sécurité de vêtement ininflammable, armes biologiques, explosives, nucléaire etc...sur des cobayes, essentielement et couramment sur des animaux dits de laboratoires ( chat, chien, cochon d'inde, porc, rat, souris, singe, vache etc...)

expert n. masc. du latin expertus experientia experience

Comme un spécialiste, sauf que c'est son métier.

exploitation N. fém. du latin exploitatatus

Un cas très intéressant de Dichotomie Linguistique, assurément une science d’avenir (d’ores et déjà pressentie comme Progrescience voir à P)

1. Refusée par l’homme pour l’homme. Fréquemment citée en exemple comme le fléau numéro un à combattre. Consensuellement : Liberté, égalité, fraternité.
2. Exigée par l’homme pour l’animal. Gage de sérieux lorsqu’on s’installe à la campagne. De toute façon, si vous voulez du terrain et que vous n’êtes pas sortis de la cuisse d’un politique ou d’un promoteur, il faudra exhiber un projet d’ex-ploi-ta-tion agricole. Tout le reste, ce sont des projets (si on peut appeler ça comme ça !) de soixante-huitards, d’écolos, de hippies, de sectes. À combattre.

Consensuellement. Elevages Industriels de tout type d'animaux de consommation (boucherie), Elevages Industriels  d'animaux de ferme, poules pondeuses, vaches à laits etc.., barbelés.

G

grand public n. masc.

Masse d'acheteurs potentiels.
Étudié depuis des décennies par les spécialistes du marketing, le grand-public a la particularité remarquable de vouloir toujours plus de ce qu'il possède déjà.

Communiquer avec le grand-public n'est cependant pas simple.
Il faut en effet sans cesse penser à faire évoluer le look, le packaging, donner de nouvelles idées d'utilisation, de nouveaux modes d'emploi, associer le produit à une évasion, une émancipation, un rêve.
Le grand-public convoite sans arrêt des choses nouvelles, mais il ne faut pas qu'il soit dérouté.
À ses yeux, le nouveau doit toujours apparaître comme un parachèvement de l'ancien.
C'est l'art de la publicité.

Ce qui est difficile pour les professionnels du marketing et de la publicité, c'est qu'il leur faut comprendre les réactions d'une population à laquelle ils n'appartiennent évidemment pas.
Ils doivent se mettre dans la peau de cette masse qui, il faut bien l'avouer, est plus guidée par son instinct qu'autre chose.
Il ne faut donc pas trop compliquer le message, ça ne passe pas.
Il ne faut surtout pas tomber dans le piège de mettre en place ce qu'on aimerait trouver soi-même, ça ne marche pas.
Le grand-public n'a pas le niveau requis. Il faut beaucoup respecter le travail de ces professionnels, car ça coûte très cher.

L

langage chassé n. masc. (langage chacier)

Le langage des chasseurs.

Quelques exemples :
- "prélever" : tuer
- "gérer" une population : s'arranger pour qu'on puisse toujours "prélever". Les chasseurs sont indispensables à la "stabilisation" et au "contrôle" des populations animales. Si la chasse était interdite, comme le demande quelques sectes de gens de la ville qui ne connaissent pas la nature, il y en aurait trop. La gestion des populations animales est enseignée dans les campagnes, c'est un diplôme assez facile à décrocher, bien que certaines notions ne soient pas évidentes. Un exemple : "chaque année, des millions d'animaux élevés à cet effet sont lâchés dans la nature pour pouvoir se faire prélever. Sinon il y en aurait trop". Pour l'examen, c'est un peu comme en fac de médecine, il est conseillé d'apprendre par coeur si on veut réussir. Sinon on risque de se tromper. On aura par la suite tout loisir de bien comprendre lorsqu'on exercera. Si si.
- "lever le fusil" : tuer
- "aimer la Nature" : tuer dans la Nature
- "communier avec la Nature" : tuer dans la Nature entre chasseurs
- "défendre la Nature" : en interdire l'accès aux non-chasseurs, qui ne font que critiquer et jeter l'opprobe sur cette tradition multi-séculaire qui fait partie de notre patrimoine culturel, qu'il n'est pas question d'abandonner sinon on ferait quoi le week-end (bobonne ne veut plus se faire tirer).
- "fideliser" le gibier : habituer les animaux à venir manger toujours au même endroit, jusqu'au jour où le plat principal consistera en un coup tiré (on notera là aussi l'étonnant parallèle avec les rapports conjugaux)
- "organiser une battue" : encercler un futur prélevé. C'est difficile car il faut être très nombreux (demande beaucoup de courage). En cas d'échec à la nuit tombée, c'est bobonne qui fera la battue (fidelisée depuis belle lurette).

Comme on le voit, le langage "chassé" a ses codes. On remarquera qu'il a beaucoup "emprunté" aux dialectes bancaires. Il est très intéressant à étudier, notamment en psychanalyse. L'utilisation de la paraphrase et de la litote, bien que grossière, culmine à de hautes concentrations. C'est très remarquable.

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Animaux
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 13:06

b

boeuf n.masc. du latin bos, bovis    

1- Assemblage de morceaux de viandes reliés par des pointillés. La forme obtenue ressemble un peu à un animal.
Voir l'illustration ci-dessous extraite du Larousse (dictionnaire à portée des enfants, car largement illustré et pas cher).

 

boeuf

 

Chaque morceau de viande porte un nom savant de boucherie et est empaqueté de la façon la plus "propre" possible de façon à éviter toute sensiblerie (par exemple toute association avec des êtres vivants). De toutes façons, il est clair que seuls des éléments de quelques sectes (ennemis des démocragies) se permettent d'insister sur ce genre de parallèles, franchement mal venus. Fort heureusement, la viande reste consommée en très grande quantité, et contribue à hisser leur cuisine traditionnelle au plus haut ni veau de l'art culinaire mondial (et aussi au plus haut niveau des statistiques concernant les maladies cardio-vasculaires, mais c'est vraiment un autre débat).

c

cerveau n. masc. du latin cerebellum

1. Centre de commande de tout le corps. Gros chez l’homme, chez la femme (la femelle) un peu moins, réduit chez l’animal aux simples fonctions de survie. 2. Pour beaucoup d'hommes qui croient dans le truc "religion", ce serait là que se loge son âme et sa conscience. Il n'y a que des hommes avec de la sensiblerie ou fous faisant partie de sectes qui pensent que nous  les animaux avons une conscience, ils appellent cela la sentience. Une grande majorité de savants (voir à V) continuent à nier les études des homo sympathicus les éthologues, histoire de gagner du temps pour continuer à nous tester (produits chimiques, cosmétiques, maladies, médicaments ect..)

 

Anat. : scanner du cerveau (homo occidentalus homme blanc, mâle, adulte)

 

cerveau




Remarques :

Il n'y a pas si longtemps, des homo occidentalus pensaient que leurs femelles avaient une âme et une conscience mais plus petite en rapport avec la taille de leur cerveau alors elles n'avaient le droit de posséder et de faire pleins de choses. Il a encore plus longtemps des hommes blancs qui avaient plus de technologies que d'autres hommes et se croyaient donc superieurs, pensaient que d'autres hommes du type homo africanus les noirs,  homo américanus les peaux rouges,  homos aiaticus les jaunes n'en avaient pas; c'etait bien pratique pour leur prendre leurs territoirs plein de ressources naturelles (or, bisons une variante de l'animal en pointillé, pétrole, arbres etc...) et les faire travailler pour eux comme des esclaves (voir le E).
D'ailleurs cette idée est encore en pratique chez certains homo occidentalus d'Amérique latine (le Brésil) où l'homo amazonelus (homo asiaticus, espèce d'hommes de l'Amazonie vaste territoir) n'a pas le statut d'homme adulte et responsable, lui aussi n'a pas le droit de faire plein de choses. Comme les mâles dominants blancs ne pouvaient pas les abattre (la loi l'interdit) ils les ont mis dans des refuges, territoirs réduits et non exploités qu'ils appellent des réserves.

En Amérique du nord les mâles dominants blancs ont fait pareil avec les peuples amérindiens (homo américanus) mais depuis 1973, ils ont le droit de posséder leurs réserves et de voter, un truc venu avec la démocragie.  
En Afrique, pendant 400 ans, l'homo occidentalus a réduit ainsi au statut d'esclave l'homo africanus jusqu'à qu'il s'aperçoit que l'homme noir avait en fait le même cerveau que le sien. Mais la proximité des deux espèces d'hommes a eu un effet pervers; l'homme noir a reçu la technologie et le confort de l'homme blanc, il a évolué dans le mauvais sens et il a voulu prouver à l'occidentalus qu'il avait bien le même cerveau; il s"est mis dans la tête l'idée que les homo africanus des tribus des bushmen, des Imbas etc... qui ne voulaient vivre comme les noirs évolués, devaient vivre dans des reserves, pour ne pas gêner l'homo africanus évolué dans son dévelloppement et conserver ces tribus de congénères, patrimoine anthropologique de l'anthropocène, ère moderne de l'Homme. Oui parce  comme dans le cas des animaux sauvages, les Bushmen, les Imbas sont devenus des homo africanus rares parce qu'ils ont du mal à trouver de la nourriture. En fait ils n'ont pas le droit de chasser (voir C) le peu d'animaux sauvages épargnés des abattages et qui sont protégés depuis  que l'Homme s'est aperçu que la savane est moins belle et triste sans les animaux.
Sur le continent artique, même traitement pour les peuples inuits (homo articus) "protégés" dans des réserves mais de manière plus subtile sous pretexte d'exploration du pôle nord et de découverte de ces peuples. Quand l'homo occidentalus à découvert ces peuples premiers vivant dans des igloos pour se protéger du froid, étant obligés de chasser parcimonieusement l'ours sur la glace et baleine dans des eaux très froides pour se nourrir de leur viande et de leur graisse et survivre dans ce froid polaire, il fut très affecté. Bref que les inuits vivent dans ce qui est pour l'homme blanc un dénuement total et injuste, lui était insupportable et dans un élan de compassion, il a voulu leur apporter de l'aide; néanmoins le résultat est le même, ils sont parqués dans des réserves, ils vivent dans des maisons chauffées certes confortables, mais ils ont perdu leur traditions et leur mode d'alimentation est bouleversé. La chasse à l'ours, au phoque et à la baleine est soumise à un quotat de un animal par an et par famille; ces animaux sauvages se rarèfiant eux aussi à cause de la chasse intensive du passé et de la pollution de l'homme blanc, ils font parties des espèces protégées.

Là aussi l'Homme s'est aperçu qu'une banquise sans animaux c'est moche et triste, ça fait un vide dans la vitrine de son monde. Dans sa mansuétude pour les inuits et pour compenser ce manque de nourriture grasse saine,  l'occidentalus leur donne des tonnes de chips et de boîtes de conserves de plats préparés  acheminés par de grosses machines volantes (avion cargo) fonctionnant au pétrole.
Ce qui contribue à faire monter le niveau du réchauffement climatique et de l'océan artique avec pour conséquence le désiquilibre de toutes la chaîne alimentaire des ours et des balaines et à faire diminuer inéxorablement le taux de population de ces animaux, là aussi c'est un autre débat.
 
 
chasse n.fém. du latin aptare chercher à prendre

Action de guetter et de poursuivre les animaux pour les capturer ou les tuer (Larousse).
Mise à part les rares tribus qui pourraient difficilement subsister sans manger d'animaux (conditions de vies extrêmes, impossibilité de cultiver), la chasse est devenue un passe-temps.

Remarques

À noter qu'un peu partout dans le monde, des mouvements se créent en faveur du développement accéléré d'une activité pourtant particulièrement absurde (et bruyante) : le ball-trap. Certains psychiâtres l'ont déjà baptisé "la méthadone du chasseur". Les premiers résultats sont cependant décevants : il semblerait que tirer sans tuer ait beaucoup moins d'attrait pour ces B.A.P. ("blood addicted persons"). Fort logiquement, plusieurs nations ont donc tenté d'en recruter dans leur armée. Celà parait malheureusement sans issue : les BAP semblent totalement déboussolés par le fait que l'adversaire soit lui aussi armé (on a même noté des cas de panique aigüe). Quelques adhésions ont été enregistrées ; quelques conversions spectaculaires aussi, avec remise d'armes, mais trop rarement ; en définitive, cette méthode semble trop onéreuse pour la société.

D'autres pistes sont d'ores et déjà envisagées, comme le recyclage des BAP dans les administrations bancaires. Certains experts ont en effet remarqué une étonnante convergence de terminologie entre les deux domaines : prélèver (une somme ou un animal), gérer (un compte ou une "population"), "régler son compte à", etc... Mais les espoirs sont faibles : si les BAP ne parviennent pas à changer radicalement leurs méthodes de "gestion" et de "prélèvement", les institutions bancaires seront contraintes de les ranger dans une catégorie sans avenir. Celle des hold-ups.

Dernière minute : une idée commence à se répandre, celle de gérer les incontinences des populations de BAP purement et simplement par la chimie. Les laboratoires pharmaceutiques étudieraient actuellement le dossier, qui pourrait permettre de donner une deuxième chance à certains tranquillisants injustement mis à l'index (pour de soit-disants effets secondaires).
Tout ceci reste évidemment à confirmer.


chasse  d'eau n. fém.

1- Dispositif entrainant l'écoulement de l'eau dans les lieux de rejet d'excréments humains (tirer la chasse d'eau).
2- Également dénommée chasse au gibier d'eau : activité, postulant à l'appellation de sport, qui consiste à poursuivre "pour les manger ou les détruire" (Petit Robert) des animaux appelés oiseaux.

Cette activité est très prisée des humains campagnards (quasi exclusivement de sexe mâle), en quête de réhabilitation de virilité ou simplement pour tuer le temps.
3- À noter qu'une nouvelle acception du terme, en cours d'affinage, se propose de fusionner les définitions 1 et 2 (pour clarifier le débat).

 

Créatif adj. et N. masc.

Pub. : Qualifie toute personne travaillant dans le secteur de la communication, à l'exception peut-être
des employés de maintenance. S'emploie rarement pour les artistes.

d

da n.masc.
    
Directeur et Artistique : concaténer ces deux mots, c'est Déjà Aberrant, Décidément Absurde.Ce pauvre garçon, autre nom du mâle homo occidentalus (il y a peu de filles, femelle c'est un poste de "pouvoir") sera donc Délibérément Arrogant, Débutant et Analphabète, donc Dur d'Aureille, bref Désespérement Abruti.

Ces jeux de mots faciles ne sont qu'un bref aperçu de la réalité. Le D.A. est recruté chez les artistes râtés (il faudra donc bien veiller à ne surtout pas faire ce qu'il conseille) ou chez les jeunes diplômés d'une quelconque école (de commerce si possible). Il faudra envisager le pire lorsqu'il sera les deux à la fois.

découvertes & inventions n.fém.

Le label Découvertes et Inventions part d'un constat très simple :certaines inventions sont de pures découvertes et certaines découvertes sont de pures inventions.
Que pourrait-on ajouter ?

À noter : À l'instar du binôme Sciences et Progrès, en phase de mutation vers un simple monôme, le label Découvertes et Inventions devrait bientôt nous offrir une simplification linguistique supplémentaire (découvrention, invertes ? la recherche bat son plein). En attendant, le label Découvertes et Inventions continue d'avoir cours sous cette dénomination.

démocragie du gerc democragôs

À mi-chemin entre la démocratie et la démagogie.

dichotomie n. fém. apparu en 1750 du grec dikchotomia

1. astron. et botanique, apparu en 1750; 2. psycho. apparu en 1968 test dichotomique qui ne permet que des réponses par oui ou par non.
3. Med. : Maladie très grave affectant une majorité d’humains en ce début de XXIeme siècle. Son importance est dissimulée par les scientifiques et les chercheurs au grand public, pour ne pas l’affoler inutilement (ça ne ferait qu’aggraver son état). Il s’agit d’une scission qui s’opère profondément et durablement à l’intérieur d’un même individu.

À noter qu’elle n’atteint pas les animaux. C’est l’expérimentation animale qui nous le confirme, de nombreux cerveaux soigneusement sectionnés en deux parties ne révèlent rien de probant au microscope électronique. Mais bien sûr on continue car forcément on finira bien par trouver.

Questionnaire confidentiel pour savoir si vous êtes susceptible de développer une dichotomie (obtenu grâce à une indiscrétion d’une employée d’un institut médical d’état dont on ne révèlera pas le nom) :

 

  • aimez-vous les animaux ?
  • mangez-vous les animaux ?
  • défendez-vous vos traditions ?
  • pensez-vous que le monde suive une bonne voie ?
  • Si non, faut-il changer ce qui n’a pas changé depuis longtemps (c.a.d. les traditions) ?
  • faut-il dire la vérité aux enfants ?
  • faut il emmener des écoliers visiter un élevage industriel de porcs ?
  • faut-il que les adultes entendent toutes les vérités ?
  • voulez-vous en entendre quelques-unes ?
  • Si oui : tout de suite, plus tard, beaucoup plus tard ? (rayer les mentions inutiles)
  • Connaissez-vous cette citation “ l’estomac a ses raisons que la raison ne connait pas “ ?

 

 

 (questionnaire complet sur simple demande…)

Quelques cas de rémissions spectaculaires ont été enregistrés, presque toujours à la suite d’une attaque d’hémiplégie (certains autres cas auraient été enregistrés dans certaines sectes, mais ce sont évidemment des informations hautement sujettes à caution…)

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Animaux
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 10:00

Nous les animaux n'avons pas la capacité de lire ou d'articuler des mots, de parler alors des hommes défenseurs des animaux, considérés par leurs congénères comme atteints de sensiblerie , des fous ou faisant partie de sectes, ont relus et corrigés avec nous des mots évidents du dictionnaire démontrant ses rapports avec le monde des animaux. Cette décision a été prise hier soir au cours d'une soirée entre amis humains et animaux où nous nous sommes "lâchés". Nous avons demandé à Lucha (femelle de l'homme) de parler à notre place.


A


abandon n. masc. de l'ancien français du 17ème à bandon au pouvoir de

1. action d'abandonner une personne (pas nous les animaux) un objet ou un bien meuble (nous les animaux), de cesser une pratique ou de faire quelque chose volontairement.Action très désapprouvée moralement chez les hommes quand cela concerne sa famille ou d'autres hommes mais cette action est très tolérée voir banalisée quand il s'agit de nous des animaux de compagnie. Pour cela les hommes ont créer des refuges (voir à la lettre R).

abattre v. du latin abbatuere faire tomber; mots de la même racine éthymologique abattage, abattoir

1. action de faire tomber, de tuer un animal ou une personne avec une arme considérée comme un animal.
abattage tuer en grand nombre avec une arme.2. selon la loi, un homme n'a pas le droit d'abattre un autre homme sauf en cas de guerre et avec des règles  mais abattre des animaux est autorisé. L'abattage se pratique couramment à l'abattoir lieu où on tue les animaux pour la consommation de l'Homme. L'abattage se pratique discrètement dans certains refuges d'animaux abandonnés (quand il n'y a pas assez d'adoption), dans ce cas la méthode employée dite "douce" est l'injection d'un anesthésiant fort c'est plus propre et cela fait moins de bruit
qu'une arme (oui cela effraierait les autres animaux du refuges); et on n'emploie pas le mot abattre ni tuer on dit euthanasier cela rend la chose plus acceptable pour les hommes sensibles.

aimer v. du latin amare mot de la même racine amour

 1. éprouver un sentiment d'affection, d'amour, d'amitié  pour une personne à la limite l'Homme éprouve de l'affection pour un animal de compagnie tant qu'il ne gêne pas, auquel cas, au mieux il l'abandonne dans un refuge au pire il l'abandonne attaché à un arbre sur la route des vacances. 2. terme péjoratif pour parler de quelqu'un de brutal, grossier. avoir du goût pour quelque chose ex. 3. aimer son animal de compagnie, aimer la viande pour notre plus grand malheur.

âme n. f. du latin anima souffle, vie

1. principe inventé par l'Homme et imposé par les religions (un truc inventé par une élite d'hommes pour garder le pouvoir sur d'autres hommes) chétienne, mulsumane et juive pour se proclamer espèce animale superieure douée de conscience et de raison sur la planète terre. d'après les hommes nous les animaux n'en avons pas, nous réagissons à notre environnement que par l'instinct; c'est l'âme et la conscience qui différencient l'homme de l'animal. Inexplicablement, sa traduction latine est anima. Il faudrait modifier cette double éthymologie, sinon une vache n'y retrouvera pas son veau. Ce ne serait pas la première fois, alors qu'attend-on ?

 

Remarque :

 

Depuis longtemps, des hommes et des femmes, qui n'étaient pas fous, ni ne faisaient  partie de secte ont parlés pour notre défense et notre libération et à y regarder de plus près, l'acception n'est pas si nouvelle :

 

Boris Cyrulnik, neurologue psychiatre éthologue

« Le jour où les humains comprendront qu’une pensée sans langage existe chez les animaux, nous mourons de honte de les avoir enfermés dans des zoos et de les avoir humiliés par nos rires… ».


Francis Cabrel, chanteur

« Chaque fois que la corrida avance, c'est l'humanité qui recule ».


Isaac Bashevis Singer écrivain prix nobel de littérature 1978 (1902-1991)

« Tout ce verbiage sur la dignité, la compassion, la culture ou la morale semble ridicule lorsqu’il sort de la bouche même de ceux qui tuent des créatures innocentes, pourchassent des renards que leurs chiens ont épuisés, ou même encouragent l’existence des combats de taureaux et des abattoirs. Toutes ces explications, selon lesquelles la nature est cruelle et donc nous sommes en droit d’être cruels, sont hypocrites. Rien ne prouve que l’homme soit plus important qu’un papillon ou qu’une vache. Je considère le fait d’être devenu végétarien comme la plus grande réussite de ma vie. Je ne prétends pas sauver beaucoup d’animaux de l’abattoir, mais mon refus de manger de la viande est une protestation contre la cruauté… Personnellement, je ne crois pas qu'il puisse y avoir de paix dans ce monde tant que les animaux seront traités comme ils le sont aujourd’hui ». (intervieuw donné au prix nobel)


Albert Einstein, physicien (1879-1955) prix nobel de physique en 1921

« Rien ne peut être plus bénéfique à la santé humaine ni accroître les chances de survie de la vie sur la Terre qu’une évolution vers un régime végétarien ». (1930)


Marguerite Yourcenar  écrivaine, essayiste (1903-1987) 1ère femme élue à l'académie française en 1980

« Si la cruauté humaine s'est tant exercée contre l'homme, c'est trop souvent qu'elle s'était fait la main sur les animaux ». (Entretient avec Mathieu Galey 1980-En février 1968 dans sa lettre à Brigitte Bardot, elle l'informera des massacres des bébés phoques au Canada, ce qui déclenchera la 1ère campagne de BB)


Gandhi avocat et homme politique (1869-1948)

"Je ne suis pas hostile aux progrès de la science, en tant que tels. Au contraire, je suis plein d'admiration pour la science occidentale; mais je m'indigne de voir des savants infliger de mauvais traitements aux autres créatures. La vivisection m'inspire une horreur sans nom. J'estime impardonnable ce massacre de vies innocentes, perpétré, soit-disant, au nom de la science et dans l'intérêt de l'humanité. Je dénie toute valeur aux découvertes scientifiques souillées par un sang innocent. L'humanité aurait pu fort bien découvrir la théorie de la circulation sanguine sans pratiquer de vivisection. Mais je vois venir le jour où l'honnête savant répugnera à des telles méthodes de recherches" (The mind of Mahatma Gandhi compilé par R.K.Prabhu et U.R.Rao in Tous les hommes sont frères - Gandhi)


Léon Tolstoï écrivain (1828-1910)

"Tant qu’il y aura des abattoirs, il y aura des champs de bataille".


Émile Zola écrivain et journaliste (1840-1902)

« La corrida, ni un art, ni une culture ; mais la torture d'une victime désignée ». (lors de son soutien en 1894 à la journaliste Caroline Rémy dite Séverine)


Victor Hugo poète, écrivain, homme politique

"La vivisection est un crime" (discours inaugural du lancement de la ligue anti-vivisectionniste française, 1883)

 

Jeremy Bentham (1748-1832) avocat, philosophe, jurisconsulte, réformateur du droit pénitenciaire.

"la question n'est pas : peuvent-ils raisonner ? ni : peuvent-ils parler ? mais : peuvent-ils souffrir ?" (1789).


Voltaire (1694-1778) écrivain, philosophe

« La chasse est le moyen le plus sûr pour supprimer les sentiments des hommes envers les créatures qui les entourent ».


Léonard de Vinci peintre, ingénieur, (1452-1519)

"J'ai rejeté la viande depuis très tôt dans mon enfance, et le temps viendra où les hommes, comme moi, regarderont le meurtre des animaux comme ils regardent maintenant le meurtre de leurs semblables."

 

Et bien avant eux,

au VI ème siècle avant JC Pythagore philosophe, mathématicien et scientifique,

"les sacrifices animaux ne plaisent pas aux dieux"


et Porphyre, Plutarque philosophes de la Grèce antique

 

 

animaux adj. du latin anima souffle vie, animalis animé    

1.Usuel : organismes vivants, de tailles et d'espèces extrêmement variées, remarquablement utiles à l'Homme (espèce dominante de la planète Terre), historiquement pour de nombreux travaux réputés difficiles, mais aussi pour nourrir celui-ci à satiété ), pour servir de mire ou de passe-temps (voire chasse et pêche) et enfin pour servir de terrain à toute sorte d'expérimentations scientifiquement approuvées par des experts (voir aussi spécialistes). Signalons tout de même à ce propos qu'il existe quelques groupuscules activistes qui prétendent que les animaux souffrent comme les humains et qu'on ne doit donc pas faire de telles choses : ce sont des sectes. Heureusement tout cela peut continuer, et permet à l'homme d'inventer sans cesse de nouveaux médicaments, et parfois même de nouvelles maladies. Certains animaux sont très pratiques, on peut les élever en nombre sans cesse croissant ; ils sont très dociles et très nourrissants ; on peut leur faire manger pratiquement n'importe quoi; c'est très rentable (à condition d'avoir de très grands troupeaux).

Les animaux sauvages sont quant à eux organisés en une multitude d'espèces ; dans les temps obscurs, ils grouillaient ; il y en avait trop. Heureusement, l'Homme a sû maitriser leur multiplication , il a mis de l'ordre avec l'abattage.

2. terme péjoratif : personne stupide, grossière ou brutale.
3.Assez nouveau : être vivant, doué de mobilité et de sensibilité (Larousse), égal à l'homme sur le plan de la souffrance, désormais quasi-introuvable à l'état sauvage. Dans cette acception, tout acte qui met en péril, directement ou indirectement, l'intégrité physique d'un animal, quel qu'il soit et quelles qu'en soient les justifications, sera considéré comme un crime. À noter que si on considère que l'homme est un de ces animaux (ce qui est difficile à nier), ce n'est que pure logique.

 

Remarques :

 

Sur le modèles nos capacités techniques animales pour survivre dans la nature (les ailes des oiseaux, l'aérodynamisme des poissons et cétacées, la peau de certains animaux acquatiques ou terrestres, le venin des serpents ect...) les hommes ont développées leurs technologies dans de nombreux domaines avec la biomimétique appliquée.  Merci les animaux!

 

On utilise également les icônes animales en toute occasion : équipes sportives, marques de tout type de produit, expressions utilisées dans toutes les langues du monde pour évoquer la ruse, la rapidité, l'acuité visuelle, olfactive ou auditive, et bien entendu pour accueillir les clients dans tous les lieux ou l'on vend des "produits" extraits de nos dépouilles (cuisinées ou non). Tout est bon dans l'animal. Même notre image.


Voilà pour la lettre A, bonne lecture à tous les hommes.

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Animaux
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 08:00

Avis :

Je n'écris pas cet article pour stigmatiser les communautés israélites ou musulmanes dont je respecte leurs confessions  et leurs mode de vie. Je suis végétarienne, agnostique non prosélyte, de confession catholique non pratiquante, je défends notre laïcité.

Je veux simplement vous informer que les pouvoirs publics nous mentent délibérément au nom d'une économie qui encourage toujours plus à consommer, du non respect de l'information au consommateur de viande et du non respect de la laïcité de notre république et enfin de la souffrance  des animaux abattus sans étourdissement préalable. Que ce soit bien clair!

 

Au delà de la souffrance de l'animal abattu sans étourdissement préalable dans une lente agonie qui peut durer jusqu'à 14 minutes pour un bovin,  se pose le problème de la liberté de conscience du consommateur de viande , de l'hygiène sur le mode d'abattage, source de risque de contamination de la viande et de la santé du consommateur et du respect de la laïcité.

 

Il y a une pétition sur le site de La Pétition Publique demandant que l'étourdissement préalable des animaux avant l'abattage conventionnel ou rituel, soit réèllement appliqué à la lettre selon le code rural et la directive du Conseil de l'Europe :

 

http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2011N6907

 

 

 

  abattage-rituel

La Fondation Brigitte Bardot et sept associations partenaires lancent une campagne d'informations, en cours depuis le 3 janvier 2011.

 

Campagne nationale d'information des consommateurs citoyens sur la réalité des pratiques d'abattage des animaux.

 

 

 

 

 

 

 

Extraits de la campagne  http://www.abattagerituel.com/:

 

Les consommateurs ne sont pas informés du mode d'abattage des animaux.

Dans le cadre de certains abattages rituels, les parties arrière des animaux ne sont pas consommées. De même, après inspection de la carcasse par le sacrificateur, il se peut que l’animal soit refusé en entier.

Dès lors, que devient cette viande provenant d’animaux égorgés sans étourdissement préalable ?

Elle est dirigée vers les circuits « classiques » et approvisionne boucheries, hypermarchés et restaurants sans aucune information pour le consommateur.

 

Les autorités, pleinement informées, ferment les yeux !

 

Le rapport COPERCI précisait déjà, en 2005, qu’une part « non négligeable de la viande abattue rituellement est vendue dans le circuit classique, sans mention particulière ».Une enquête menée en 2005 par les Directions départementales des services vétérinaires de Basse et Haute-Normandie, faisait ressortir des proportions très élevées : selon les abattoirs, jusqu’à 60 % de la viande abattue selon le rite musulman et plus de 70 % de la viande abattue selon le rite israélite se retrouveraient ainsi dans le circuit classique, à l’insu des consommateurs !

Concrètement, il faut abattre trois animaux selon le rite religieux pour obtenir un animal qui sera effectivement dirigé vers les circuits de distribution des communautés religieuses juives et musulmanes. Les deux autres animaux abattus rituellement seront consommés par l’ensemble des consommateurs, toutes confessions confondues.

En France, 80% des agneaux et des moutons sont tués sans étourdissement préalable (source : Direction Générale de la Santé et des Consommateurs (DG SANCO), direction de la Commission européenne)

 

« Il est indéniable que la proportion atteinte par les mises à mort sans pré-étourdissement traduit un détournement de l’esprit des textes sur la protection animale ».
« Les nécessités économiques auxquelles sont soumis les abatteurs font qu’une partie de la viande abattue rituellement, le plus souvent sans étourdissement pré-mortem, est consommée par des non musulmans, en général à leur insu. Cette situation pourrait rapidement être source de difficultés, au fur et à mesure que les associations de protection animale, relayées par celles de défense des consommateurs, gagneront en audience » (p. 54).

Enquête sur le champ du Halal, Comité permanent de coordination des inspections : Inspection générale de l’Administration, Inspection générale de l’Agriculture et Conseil général vétérinaire, septembre 2005.

 

Cette absence d’information du consommateur « non religieux » était confirmée en décembre 2009 par le ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche. Dans une réponse parlementaire, il déclarait : « il n'est pas interdit que des professionnels mettent sur le marché des viandes obtenues à partir d'animaux abattus sans étourdissement, selon un rituel religieux reconnu et réalisé conformément aux dispositions réglementaires et ce sans faire mention du mode d'abattage de ces animaux. En effet, certaines parties de la carcasse de ces animaux, voire la totalité de la carcasse, peuvent être mises dans le circuit traditionnel pour des raisons religieuses ou commerciales lorsque l'offre de certains morceaux de viande halal ou casher est supérieure à la demande ».

 

Le Gouvernement ne semble pas vouloir remédier à cette absence d’étiquetage informatif qui constitue une grave violation de l’exercice de la liberté de conscience de nos concitoyens, garantie par les dispositions de l’article 9-2 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme et des libertés fondamentales. En effet, le 6 septembre 2010, le ministre de l’Intérieur déclarait publiquement vouloir s’opposer à toute réglementation européenne imposant l’étiquetage du mode d’abattage de la viande commercialisée.

 

Un étiquetage réclamé par tous 

 

Les députés européens, le 16 juin 2010, dans le cadre de la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil relative à l'information des consommateurs sur les denrées alimentaires, ont exigé que la viande commercialisée mentionne le mode d’abattage de l’animal (avec ou sans étourdissement).

84 % des vétérinaires sont favorables à un étiquetage mentionnant le mode d’abattage des animaux (Semaine Vétérinaire, 3 décembre 2010).

Un tel étiquetage est d’ailleurs réclamé par la profession vétérinaire et de nombreux parlementaires français.

 

« Après l’article L. 112-11 du code de la consommation, il est inséré un article L. 112-12 ainsi rédigé : Art. L. 112-12. – L’étiquetage des denrées alimentaires à base de viande, que celles-ci soient préemballées, ou, à défaut, fassent l’objet d’un affichage en rayon, comporte obligatoirement, selon qu’elles respectent la directive européenne 93/119/CE du 22 décembre 1993 ou bénéficient d’une dérogation par les autorités compétentes, soit la mention :
« Viande provenant d’animaux abattus après étourdissement » soit la mention : « Viande provenant d’animaux abattus sans étourdissement ».

Article 3 de la proposition de loi n° 711 visant à limiter la production de viande provenant d’animaux abattus sans étourdissement aux strictes nécessités prévues par la réglementation européenne, déposée par M. Nicolas About et enregistrée à la présidence du Sénat, le 15 septembre 2010.

 

La qualité de la viande et la sécurité sanitaire

 

La réglementation prévoit que « la tranchée et l’œsophage doivent rester intact lors de la saignée, sauf s’il s’agit d’un abattage selon un rite religieux ».

Or, l’impossibilité matérielle de ligaturer l’œsophage d’animaux qui ont été égorgés peut nuire gravement à la salubrité des viandes.

Avec l’abattage rituel, il y a donc un danger potentiel pour la santé humaine, tout particulièrement pour les enfants, les personnes âgées et les populations immunodéprimées.

« Des pratiques liées à la mise en œuvre du rituel d’abattage peuvent avoir des conséquences en termes de salubrité et de sécurité des carcasses. Nous pouvons citer à ce titre le tranchage de la trachée et de l’œsophage qui peut provoquer le déversement du contenu gastrique (voire pulmonaire) sur les viandes de têtes, de gorge et de poitrine. La pratique de la betiqua (inspection dans le rituel casher) peut avoir deux inconvénients majeurs : lorsque la betiqua est réalisée sur des carcasses au sol, la peau de l’animal peut être souillée. Ensuite, on note que la boutonnière réalisée en vue de l’inspection des viscères peut provoquer une fragilisation des attaches des viscères et un risque accru d’éviscération ratée avec souillure de la carcasse ». Pascale DUNOYER, Chef du bureau des établissements d’abattage à la Direction Générale de l’Alimentation, « La réglementation applicable dans le domaine de l’abattage rituel », in Bulletin de l’Académie Vétérinaire de France — 2008 - Tome 161 - N°4.

 

Ecrivez à votre député et au ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche, et demandez-leurs d’imposer l’étiquetage des modes d’abattage.

 

Ecrire à votre député. Si vous ne savez pas qui est votre député :

 

http://www.assemblee-nationale.fr/11/qui/circonscriptions/index.asp

 

Ecrire au Ministre de l'alimentation, de l'agriculture et de la pêche

 

Par mail :

 

http://agriculture.gouv.fr/contact,1227

  

Par courrier :



Ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche
78, rue de Varenne
75349 Paris 07 SP
01 49 55 49 55 
 

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Animaux
commenter cet article

Présentation

  • : Le monde de Lucha
  • Le monde de Lucha
  • : réagir à l'avenir de notre société et de la planète en parlant de politique,de société, d'environnement et de causes animales.
  • Contact

  • Marie-Paule F
  • Je tiens aux valeurs de la Démocratie et à la liberté d'expression. Lanceuse d'alerte contre l'injustice et contre la bêtise je milite, non pour un parti politique, mais dans diverses associations de défense des droits des animaux, des enfants et des Hommes.Je suis une agitatrice de conscience

S'informer autrement

>ActuAnimaux clic gratuit sauver des animaux

 

>Actu Chômage le pôle emploi en apnée 

 

>Animal Liberation Front cessons l'exploitation animale

 

>Admistia presse indépendante corse

 

>AMAP fruits et légumes de saison de l'agriculture paysanne naturelle

 

>Amis de la Terre protéger l'homme et l'environnement 

 

>AntidoteEurope recherche biomédical sans test sur animaux

 

>Attac France un autre monde est possible

 

>Avaaz le monde en action pour les sans voix

 

>Casseurs de pub contre le diktat de la publicité

 

>Comité Anti Vivisection pour une science éthique et efficace 

 

>Comité de recherche et d'information indépendante du génie génétique

 

>Contre Grenelle de l'environnement dévoiler la mascarade des éco tartuffes

 

>Contre Grenelle 2 non au capitalisme vert

 

>Contre Grenelle 3 décroissance ou barbarie

 

>Dette publique notre argent pour le profit des banques

 

>Fédération de Lutte Anti Corridas

 

 >Human Rights Action  inscrire la DUDH dans les passeports des pays du monde

 

>InstitutEtudesEconomiqueSociales pour la Décroissance Soutenable

 

>Le mégalondon site qui dénonce les requins du sida

 

>L214 éthique et animaux 

 

>911NWO.INFO observatoire du nouvel ordre mondial

 

>Ni pauvre ni soumis un revenu décent pour les handicapés

 

>Observatoire des inégalités organisme indépendant 

 

>Observatoire indépendant de la publicité

 

>Reopen911.info/

 

>Rue89

 

>Sortir du nucléaire 

 

>Survival France le mouvement pour les peuples premiers 

   

>Survivre au sida la parole libre aux séropositifs 

 

>U Levante pour l'environnement corse 

 

>Viande Info

 

>Worldometers l'état du monde en directe

Rechercher

Sous Le Coude