Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 09:42

Un nouveau candidat-vaccin contre le virus du sida, développé contre la transmission sexuelle du virus, a été testé avec succès sur des macaques femelles par des chercheurs français de l'Institut Cochin. (...) Ce candidat-vaccin, fruit de quinze années de recherche, a été développé encollaboration avec la société américaine Mymetics (basée à Nyon, Suisse) et le soutien financier de lANRS (agence française de recherche sur le sida).

 

http://www.lemonde.fr/depeches/2011/02/10/sida-un-nouveau-candidat-vaccin-teste-avec-succes-chez-des-femelles_3244_108_44366090.html

 

Cette nouvelle me fait bondir de colère! Et particulièrement car étant une survivante de l'affaire du sang contaminé, je suis directement concernée.

 

Parce que depuis 1985 les gouvernements français et américains investissent des milliards de dollars et d'euros, qui sortent de la poche du contribuable, dans la recherche de vaccin contre le sida et de vaccins thérapeutiques pour soigner le sida. Depuis près de trente ans,  toutes ces recherches ont été non seulement des échecs, une perte d'argent, de temps mais aussi une souffrance de tous les primates, souris et lapins utilisés comme cobayes dans la recherche sur le vaccin contre le sida.

 

L'expérimentation animale ne sert qu'à faire gagner de l'argent à toute la filière de l'expérimentation en passant par l'élevage d'animaux de laboratoires, par les fabricants de materiels de contention et des cages, par les fabricants d'alimentation pour les animaux, et jusqu'aux laboratoires pharmaceutiques.

Je vous rappelle que les laboratoires continuent tous ces tests non pas pour nous protéger des eventuels effets indésirables mortels des médicaments ou des vaccins (médiator, vaccin contre l'hépatite B) mais bien pour se protéger eux-mêmes juridiquement.
 

Il existe des altenatives plus efficaces moins coûteuses et plus éthiques mais en France, aux USA et dans le monde, il y a trop d'argent en jeux et l'holocauste des animaux continuera aussi longtemps que la science ne sera pas une science responsable.

 

Informez vous sur

http://antidote-europe.org/ pour une science reponsable
et particulièrement :
http://antidote-europe.org/interviews/steve-kaufman-on-animal-free-research
 

Le temps de lire mon article 2500 animaux de part le monde, ont été testés, tués, et jetés dans la poubelle!

 

Le SIDA et les primates

 

Le singe, comme toute autre espèce animale, n'est pas le modèle biologique de l'homme. Les animaux ne développent pas le même SIDA que nous. Des chercheurs leur inoculent généralement des maladies qui imitent ce virus, mais les maladies diffèrent tellement qu’aucune extrapolation à l'homme n’est valide.

 

http://www.sidasante.com/themes/singes_infectes_par_le_vih/singes_sans_sida_compilation.html

 

Il y a 3 raisons principales à cela :

•La réponse immunologique est très complexe et concerne les milliards de différences entre humains et animaux.
•L’homme peut soit développer une maladie spontanément, soit contracter un virus ; or chez les animaux de laboratoire, la maladie est injectée artificiellement, ce qui rend par définition

incomparable à l’issue des deux cas homme / animal.
•Les virus sont spécifiques aux espèces, c’est-à-dire que le même virus affecte chaque espèce

différemment, en mutant pour s’adapter à tout environnement.

 

Depuis l'année 1995, les diffrérents vaccins contre le sida sont des échecs sur échecs :

 

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/le-succes-tres-mitige-du-vaccin-anti-sida_796330.html

 

Et le dernier "candidat-vaccin" de l'Institut Cochin sera aussi un échec de plus.

 

Alors concentrons nous sur les campagnes de prévention nationnale télévisuelles et dans les écoles et à l'université et sur la recherche de l'amélioration des thérapies des traitements contre le développement du VIH qui elle se fait sans tests sur les animaux.

 

 

 

La recherche sur les primates est progressivement supprimée pour des raisons éthiques flagrantes, mais aussi parce que ces tests se sont déjà révélés déroutants pour les humains. Il est temps d'adopter des méthodes scientifiques substitutives telles que l'épidémiologie, les observations cliniques, le séquençage du génôme humain, la toxicogénomique, l'imagerie médicale, le microdosage et les modélisations informatiques.

 

Lisez cet article qui le prouve, ce sont des chercheurs, des scientifiques qui affirment que NON les animaux ne sont pas un modèle fiable de l'homme.

 

L'expérimentation animale n'est d'aucune utilité pour la recherche contre le SIDA
01-04-2008, par Justin Goodman, USA

 

Le nouvel échec d'un vaccin contre le VIH, le V520 développé par le laboratoire Merck, démontre une fois de plus les failles de l'expérimentation animale utilisée par les chercheurs sur le VIH et le SIDA.

Les Instituts Nationaux de la Santé des États-Unis (l'équivalent français de l'INSERM) affirment que la totalité des plus de 80 vaccins contre le VIH/SIDA ont échoué lors des essais cliniques sur les humains après avoir été développés sur des animaux.

Le V520 est le dernier d'une longue série de fiascos.Les essais précliniques du vaccin sur des souris, des lapins et des primates étaient prometteurs mais sur l'humain le vaccin a augmenté la sensibilité au VIH.

 

En 2005, un expérimentateur animal du Washington National Primate Research Centre a écrit un article qui explique en partie l'échec des vaccins.

Il a écrit que « les modèles du VIS [la forme du virus qui touche les primates non humains] ne permettent pas de tester directement des vaccins pour le HIV et que de par la complexité et les limitations des modèles de primates non humains, il est difficile d'utiliser ces données pour alimenter le développement de vaccins contre le VIH ».

En d'autres mots, l'utilisation de singes pour les recherches sur le VIH/SIDA ne fonctionne pas.

Pourtant l'utilisation des animaux perdure; chaque année des dizaines de milliers de singes sont élevés et importés aux États Unis pour des raisons de facilité et parce que les financements gouvernementaux sont juteux. On s'intéresse depuis longtemps aux failles de l'expérimentation animale et aux vertues de la médecine issue de l'étude de l'humain.

Le Dr. Allen Goldstein de l'Université George Washington, célèbre chercheur dans le domaine du SIDA, stipulait déjà en 1987 que « Plus tôt nous commencerons à tester sur les humains, plus tôt nous pourrons espérer trouver un vaccin. »

Les études épidémiologiques, cliniques, in vitro (non-animales) et les méthodes de recherches informatisées ont offert à la science de remarquables avancées pour le VIH et le SIDA et continueront à jouer un rôle majeur dans la découverte d'un traitement efficace.

Les traitements actuels les plus utilisés tels que l'AZT, le 3TC et les inhibiteurs de protéase, ont été développés en utilisant des méthodes non-animales.

 

L'utilisation des animaux dans la recherche sur le VIH/SIDA ne fait que prolonger la souffrance des humains et des animaux.

Des centaines de millions de dollars US sont gaspillés chaque année dans ces études sans fin. Les chercheurs devraient plutôt consacrer leurs temps à développer de nouvelles méthodes applicables aux humains qui permettraient de soigner et prévenir du HIV/SIDA. L'argent économisé pourrait être utilisé à d'autres fins.

 

En 2006, une étude publiée dans le magazine Science a conclu qu'en « augmentant tout de suite les dépenses en prévention, on réduirait de moitié les nouvelles infections prévues entre 2005 et 2015 et que cela permettrait d'économiser sur les coûts de traitements et de soins que ces infections pourraient occasionner. »

Pourtant, en 2007, seulement 4% (956 millions de $) du budget gouvernemental des

États Unis a été utilisé à des fins de prévention alors que 12% (2.6 milliards de $) a été consacré à la recherche, principalement dans l'expérimentation animale.

 

De plus, l'expérimentation animale implique de sérieux problèmes éthiques. Il est de notre devoir de protéger les droits de tout être sensible, humain et non-humain. Les animaux, souffrant lors de ces expérimentations scientifiquement douteuses, subissent d'énormes pertes de poids, des défaillances de leurs organes, des problèmes respiratoires et des désordres neurologiques.

 

Si nous reconnaissons qu'il n'est pas éthique de tester le SIDA sur des humains vulnérables ou non consentants tels que de jeunes enfants ou des personnes à faculté mentale réduite, il serait de même immoral d'infliger l'emprisonnement et la souffrance à des animaux.

Ce n'est pas l'intelligence ou la conscience qui détermine la capacité à souffrir.

Pour notre santé, notre économie et notre humanité, le gouvernement fédéral américain devrait immédiatement revoir ses budgets concernant la recherche sur le VIH/SIDA.

Les vies de millions d'humains et d'animaux en dépendent.

 

Justin Goodman travaille en partenariat avec PETA (People for the Ethical Treatment of Animals).

 

NOTRE GOUVERNEMENT AUSSI!!

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha - dans Animaux
commenter cet article

commentaires

Laurein Boulanger 16/02/2011 10:38



la reconversion c'est bien mais je ne pense pas qu'il y aura cette volonté des industriels et des labo de recherche. bonne journée lucha



Laurein Boulanger 13/02/2011 08:40



Un sujet tjrs epineux, je suis d'un avis mitige. Je suis lucide de cette protection juridique de l'industrie pharmaceutique et contre les tests sur les animaux en général et en même temps je
me fais cette reflexion. Si par "miracle", les laboratoires de recherche medicale et pharmaceutique faisaient de la sciences responsable; je pense aux consequences, des millions
d'employés se retrouveraient au chomage. Alors que faire ?



Lucha 13/02/2011 16:13



La reconversion dans le développement dans l'informatique de logiciels de tests et d'étude statistique des séquences du génome, dans la reproduction des cellules souches humaines.
Puis c'est possible de carrément changer et se reconvertir dans d'autres filières de l'environnment équitable et durable . Et il y a de quoi faire!!



Présentation

  • : Le monde de Lucha
  • Le monde de Lucha
  • : réagir à l'avenir de notre société et de la planète en parlant de politique,de société, d'environnement et de causes animales.
  • Contact

  • Marie-Paule F
  • Je tiens aux valeurs de la Démocratie et à la liberté d'expression. Lanceuse d'alerte contre l'injustice et contre la bêtise je milite, non pour un parti politique, mais dans diverses associations de défense des droits des animaux, des enfants et des Hommes.Je suis une agitatrice de conscience

S'informer autrement

>ActuAnimaux clic gratuit sauver des animaux

 

>Actu Chômage le pôle emploi en apnée 

 

>Animal Liberation Front cessons l'exploitation animale

 

>Admistia presse indépendante corse

 

>AMAP fruits et légumes de saison de l'agriculture paysanne naturelle

 

>Amis de la Terre protéger l'homme et l'environnement 

 

>AntidoteEurope recherche biomédical sans test sur animaux

 

>Attac France un autre monde est possible

 

>Avaaz le monde en action pour les sans voix

 

>Casseurs de pub contre le diktat de la publicité

 

>Comité Anti Vivisection pour une science éthique et efficace 

 

>Comité de recherche et d'information indépendante du génie génétique

 

>Contre Grenelle de l'environnement dévoiler la mascarade des éco tartuffes

 

>Contre Grenelle 2 non au capitalisme vert

 

>Contre Grenelle 3 décroissance ou barbarie

 

>Dette publique notre argent pour le profit des banques

 

>Fédération de Lutte Anti Corridas

 

 >Human Rights Action  inscrire la DUDH dans les passeports des pays du monde

 

>InstitutEtudesEconomiqueSociales pour la Décroissance Soutenable

 

>Le mégalondon site qui dénonce les requins du sida

 

>L214 éthique et animaux 

 

>911NWO.INFO observatoire du nouvel ordre mondial

 

>Ni pauvre ni soumis un revenu décent pour les handicapés

 

>Observatoire des inégalités organisme indépendant 

 

>Observatoire indépendant de la publicité

 

>Reopen911.info/

 

>Rue89

 

>Sortir du nucléaire 

 

>Survival France le mouvement pour les peuples premiers 

   

>Survivre au sida la parole libre aux séropositifs 

 

>U Levante pour l'environnement corse 

 

>Viande Info

 

>Worldometers l'état du monde en directe

Rechercher

Sous Le Coude