Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 08:55

Les Bushmen représentent une population d’environ 100 000 personnes dispersées dans plusieurs États africains : le Botswana, la Namibie, l’Afrique du Sud et l’Angola où ils vivent depuis des dizaines de milliers d’années.

 

 

BushmanXoroxloo-Duxee

 

Cette femme bushman est morte de déshydratation, elle s'appelait Xoroxloo Duxee

(ainsi que 12% des Bushmen de la Réserve naturelle du Kalahari du Botswana) 

 

 

La Réserve naturelle du Kalahari central est située au cœur du Botswana; elle avait été créée pour protéger le territoire ancestral des 5 000 Bushmen gana, gwi et tsila et de leurs voisins, les Bakgalagadi, ainsi que les animaux sauvages dont ils dépendent.

Au début des années 1980, on découvrit d’importants gisements de diamants dans la réserve. Peu de temps après, des représentants du gouvernement du Botswana se rendirent dans la réserve et annoncèrent aux Bushmen qu’ils devaient partir en raison de la présence de ces gisements sur leur territoire.
Trois vagues d’expulsion eurent lieu en 1997, en 2002 et en 2005 au cours desquelles la plupart des Bushmen furent chassés
de la réserve.
Ils vivent actuellement dans des camps de relocalisation situés en dehors de la réserve. Rarement autorisés à chasser, ils
sont arrêtés et battus lorsqu’ils sont pris sur le fait et sont devenus dépendants des rations alimentaires distribuées par le gouvernement.

 

En 2002 avec les aides financière et juridique de l'ONG Survival Internationa les Bushmen ont intenté un procès au gouvernement pour dénoncer l’illégalité de leur expulsion. Durant le procès, la clause concernant les droits des Bushmen a été supprimée de la Constitution par le gouvernement botswanais.
En décembre 2006 les Bushmen gagnent leur procès;  Les juges décrétèrent que l’éviction des Bushmen avait été “illégale et
anticonstitutionnelle” et qu’ils avaient de ce fait le droit de retourner librement dans la réserve, sur leur territoire ancestral.
La Cour conclut également que les Bushmen avaient le droit de pratiquer librement la chasse et la cueillette dans la réserve et
qu’ils n’avaient pas à demander d’autorisation pour y entrer. Depuis le gouvernement du Botswana s'efforce de déjouer la décision de la Cour.

Ne faisant aucun cas du verdict de la Haute Cour rendu en 2006 qui leur permettait de retourner dans la réserve, le gouvernement s’efforce par tous les moyens de rendre leur retour difficile.
La première des mesures mises en place par le gouvernement botswanais pour empêcher les Bushmen de retourner dans la
Réserve du Kalahari a été de les priver de leur source d’eau. Avant les expulsions, les Bushmen puisaient leur eau d’un puits situé dans la communauté de Mothomelo. Un camion-citerne faisait une fois par mois la navette pour approvisionner les autres communautés bushmen de la réserve. Au moment des évictions, le gouvernement a supprimé ce service, démantelé les citernes et la pompe à eau. Le gouvernement a interdit aux Bushmen de réouvrir leur puits, bien qu’ils aient proposé d’en financer le coût.

En revanche, ce gouvernement a autorisé la compagnie minière Petra Diamonds à utiliser toute l’eau dont elle aura besoin pour extraire les diaments dans la réserve- Le président du Botswana est sur le point d’attribuer à une autre compagnie Gem Diamonds la licence nécessaire pour exploiter une mine de diamants- Il a même permit à la compagnie de tourisme Wilderness Safaris d'ouvrir un luxueux lodge touristique avec piscine et de forer de nouveaux puits.
Les autres mesures indignes consistent à refuser de leur délivrer des permis de chasse (malgré le verdict de la Haute Cour du
Botswana qui avait jugé ce refus illégal) , à arrêter plus de 50 Bushmen pour avoir chassé afin de nourrir leurs familles et à interdir aux Bushmen de rapatrier leurs troupeaux de chèvres dans la réserve.

 

Fin novembre 2010, le gouvernement botswanais a émis une déclaration de contestation du jugement de la Haute Cour invoquant que la relocalisation des Bushmen est pour leur bien-être; Dans ces camps le gouvernement prétend leur apporter le développement par l’éducation et la santé ainsi que de nombreux autres services destinés à améliorer leur qualité de vie.

Or la réalité est tout autre, treize ans après la création du camp de relocalisation principal, aucun Bushman n’a trouvé d’emploi permanent, l’alcoolisme et les maladies (sida, tuberculose, dépression) y sont monnaie courante d'après les comptes-rendus de Survival International et l'observation de plusieurs journalistes indépendants africains.

 

Stephen Corry, directeur de Survival International a déclaré le 14 décembre 2010 : " Le gouvernement veut tout simplement expulser les Bushmen du Kalahari pour faire place à l’exploitation diamantifère et au tourisme. Il s’y efforce depuis treize ans et il se pourrait bien qu’il y parvienne. Survival intensifiera sa campagne de boycott des diamants et du tourisme. Il revient aux consommateurs de décider eux-mêmes s’ils veulent ou non participer à la destruction des Bushmen".

 

Pour en savoir plus : http://www.survivalfrance.org/peuples/bushmen

 

Bien sûr l'ONU à condamnées les mesures du gouvernement du Botswana,ses experts ont estimé que les Bushmen faisaient face à des ‘conditions de vie déplorables et dangereuses en raison de leur manque d’accès à l’eau. La Commission africaine des droits de l’homme et des peuples l'a condamné aussi. Mais depuis rien n'a vraiment avancé, il est clair que seule l'ONG  Survavil Intertional n'arrivera pas à aider les Bushmen.

 

Mais nous pouvons les aider en prenant le temps d'écrire :

  

au président du Botswana, Ian Khama  :

 

 http://www.survivalfrance.org/agir/lettres/bushmen

 

(on peut le faire en ligne mais une lettre envoyée par la poste aura encore plus d'impacte) 

 

à votre député : 

 

http://www.assemblee-nationale.fr/13/qui/circonscriptions/

 

et aussi au consulat du Botswana en France :

 
http://www.expatries.diplomatie.gouv.fr/index.php/Annuaires/Ambassades-et-consulats-etrangers-en-France/
(country)/BOTSWANA/

 

Certains me diront que cela ne sert à rien. Et pourtant SI ! Car lorsque le secrétariat d'un chef d'état croulent sous un tas de courrier international, croyez moi cela à impact !

Les gouvernements et organisations doivent rendre des comptes suite à l'envoi massif de lettres.

 

Etiez vous au courant de l'existence de ces Bushmen et du difficile combat que mène ce peuple premier (je n'aime pas le terme indigène) pour sa survie ?

Maintenant vous savez.

Je sais, le Botswana est sur le Continent africain, ces 5000 Bushmen sont loin.

Vous pourriez me dire qu'en France on a notre système de santé et de retraite qui foutent le camp,  le chômage des jeunes et des séniors, la croissance économique qui ne croît pas, bref que nous avons d'autres soucis peut-être plus importants pour nous à régler.
Ce à quoi je vous répondrais que ces 5000 Bushmen sont des hommes quand même et que nous ne pouvons les ignorer.

Ils font partie de la famille des être humains qui selon la Déclaration Universelle des Droits des Hommes (la vidéo est dans mon mur de vidéos de Dailymotion dans la colonne de droite de ma page d'accueil) et l'article 3 : [Tout individu a le droit à la vie...], ils méritent de vivrent dignement comme tout à chacun sur cette terre.
De plus l’Assemblée Générale des Nations-Unies a adopté le 28 juillet 2010 une résolution (la résolution A/64/L.63/Rev.1)
reconnaissant explicitement l’accès à l’eau potable et à l’assainissement comme un droit humain.
Je vous rappellerais aussi qu'en France, l'eau coule à flots de nos robinets et qu'il est fort improbable que mourrions déshydratés.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucha-Marie-PauleF Lucha indignée - dans Niouzes d'ailleurs
commenter cet article

commentaires

Laurein Boulanger 23/01/2011 09:24



J'ai fait ma BA j'ai écrit au consulat et à mon député. Je pensais prendre plus de temps pour ecrire ces 2 lettres mais avec les lettres type du Survival c'est vite fait.



Lucha 24/01/2011 15:15



Merci bien. Si tout le monde pouvait faire comme toi.



Pâquerette 10/01/2011 18:43



GR !!!!!!!!!!!!!! dit mon ami GEogre !!!!!!!!!!!! en prenant sa plume.


Bises.



Lucha 18/01/2011 22:15



Merci, il y a tant d'injustice à réparer.


Une de plus celle d'Enzo, enfant mort de maltrantance :


http://le-monde-de-lucha.over-blog.com/article-pour-enzo-enfant-mort-de-maltraitance-65275551.html



Josiane 08/01/2011 17:14



Et dire que c'est notre civilisation qui se dit au dessus de tout.


Je vais souvent sur leur site et , là, comme sur les forums animaliers, j'en ressorts totalement à l'envers......



Lucha 08/01/2011 18:35



exactement Josiane, les gens qui se prétendent civilisés se conduisent parfois comme des barbares sauvages, pire que ces peuples premiers qu'ils traitent de sauvages.



Laurein Boulanger 08/01/2011 16:58



Bonjour Lucha, moi aussi je ne savais pas. En lisant ton article et après avoir visiter les lien je ressens de la tristesse et de la révolte.L'appat du gain rend certaines personnes bien laides
et c'est d'autant plus moche quand il s'agit d'un président qui traite ses citoyens comme des sous-hommes. Les Bushmen ont ils le droit de voter comme les autres botswanais ? Oui le boycotte est
un bon moyen de pression mais comment convaincre les touristes ? J'ai signé la pétition de l'ONG Survival mais malgré ça je me sens impuissante



Lucha 08/01/2011 18:29



Je ne sais répondre à ta 1ère question, je vais me renseigné. Survival International se charge avec sa campagne de convaincre les consommateurs de diamants et de safari. Non pas si impuissante
puisque tu as signé la pétition mais écrire une lettre au président et lui envoyer par la poste aura encore plus d'impacte.



Lucha 07/01/2011 20:52



Bien que les syndicats de travailleurs n'aiment pas le boycotte parce qu'il risque à l'usure de faire baisser le chiffre d'affaire d'une entreprise et à terme de provoquer des licenciements, le
boycotte est un moyen de pression essentiel du consommateur pour faire changer les choses.


Cumpà je suis d'accord avec vous. La résistance passive passe non seulement par le refus d'obéir ou de cautionner mais aussi par le boycotte.  



Cumpà 07/01/2011 20:10



J'ignorais cette terrible histoire, mais tout cela ne me surprends même pas.


Notre monde actuel, à chaque fois que je le regarde, me paraît toujours de plus en plus malade de la folie homicide des hommes les plus puissants, qui sacrifient tout sur l'autel de leurs vils
intérêts.


Et ces peuples, que d'aucun, méprisants, osent traiter de "sauvages", alors qu'ils ont en réalité su conserver l'âme plus pure que bien de ceux qui s'autoproclament vaniteusement "civilisés",
sont, plus souvent que d'autres, victimes de la folie humaine.


Comment en est on arrivé là ? Je l'ignore, mais il me semble que tous nous sommes responsables à un degré ou à un autre. Je me rappelle très bien m'être fait traité de fou lorsque j'ai expliqué
que je ne faisais plus le plein d'essence chez Total depuis que j'avais apprit que c'est en partie à cause d'eux que la dictature birmane se maintient. Il me semble que c'est pareil pour beaucoup
d'autres choses.


Quant à l'eau, je sais que je me fais parfois traiter d'extremiste lorsque je le dis, mais il me semble que la plupart des grandes compagnies et multinationales n'ont guère plus de sens moral que
les pires mafias. La seule différence en étant qu'elles opérent dans un cadre légal.


Pour autant, est ce parce que quelque chose est légal qu'il est moral ? Pour moi, la réponse est non.



Lucha 07/01/2011 20:33



Merci Cumpà de votre visite. Sincèrement votre visite est un réel plaisir d'autant plus que votre commentaire fort pertinent me rassure, je ne suis pas la seule dans cette indignation.


Les peuples premiers ont besoin de gens comme nous pour avoir des voix qui parlent pour eux puisque les grandes instutitions sont incapables de les défendre et faire respecter leur
droit.


Les petites gouttes d'eau font de grandes rivières qui elle-mêmes forment de grands fleuves.



Présentation

  • : Le monde de Lucha
  • Le monde de Lucha
  • : réagir à l'avenir de notre société et de la planète en parlant de politique,de société, d'environnement et de causes animales.
  • Contact

  • Marie-Paule F
  • Je tiens aux valeurs de la Démocratie et à la liberté d'expression. Lanceuse d'alerte contre l'injustice et contre la bêtise je milite, non pour un parti politique, mais dans diverses associations de défense des droits des animaux, des enfants et des Hommes.Je suis une agitatrice de conscience

S'informer autrement

>ActuAnimaux clic gratuit sauver des animaux

 

>Actu Chômage le pôle emploi en apnée 

 

>Animal Liberation Front cessons l'exploitation animale

 

>Admistia presse indépendante corse

 

>AMAP fruits et légumes de saison de l'agriculture paysanne naturelle

 

>Amis de la Terre protéger l'homme et l'environnement 

 

>AntidoteEurope recherche biomédical sans test sur animaux

 

>Attac France un autre monde est possible

 

>Avaaz le monde en action pour les sans voix

 

>Casseurs de pub contre le diktat de la publicité

 

>Comité Anti Vivisection pour une science éthique et efficace 

 

>Comité de recherche et d'information indépendante du génie génétique

 

>Contre Grenelle de l'environnement dévoiler la mascarade des éco tartuffes

 

>Contre Grenelle 2 non au capitalisme vert

 

>Contre Grenelle 3 décroissance ou barbarie

 

>Dette publique notre argent pour le profit des banques

 

>Fédération de Lutte Anti Corridas

 

 >Human Rights Action  inscrire la DUDH dans les passeports des pays du monde

 

>InstitutEtudesEconomiqueSociales pour la Décroissance Soutenable

 

>Le mégalondon site qui dénonce les requins du sida

 

>L214 éthique et animaux 

 

>911NWO.INFO observatoire du nouvel ordre mondial

 

>Ni pauvre ni soumis un revenu décent pour les handicapés

 

>Observatoire des inégalités organisme indépendant 

 

>Observatoire indépendant de la publicité

 

>Reopen911.info/

 

>Rue89

 

>Sortir du nucléaire 

 

>Survival France le mouvement pour les peuples premiers 

   

>Survivre au sida la parole libre aux séropositifs 

 

>U Levante pour l'environnement corse 

 

>Viande Info

 

>Worldometers l'état du monde en directe

Rechercher

Sous Le Coude